Brocade va aider le CERN à virtualiser son réseau

28/07/15 à 12:55 - Mise à jour à 12:55

Source: Datanews

Le fournisseur américain de réseaux Brocade va virtualiser le réseau de l'institut de recherche suisse renommé, le CERN. Les deux parties ont conclu dans ce but un accord de collaboration.

Brocade va aider le CERN à virtualiser son réseau

© Reuters

L'objectif du partenariat signé entre CERN openlab et Brocade est d'aider l'institut suisse à développer et mettre en oeuvre une stratégie à long terme dans le domaine du 'software defined networking' (SDN) et dans celui de la virtualisation du réseau IP. Brocade est à cette fin nommé membre networking contributor de CERN openlab.

CERN openlab a vu le jour en 2001. Il s'agit d'un partenariat public-privé entre le CERN et des entreprises ICT en vue, ayant pour but d'accélérer le développement de solutions innovantes à utiliser par la communauté Large Hadron Collider (LHC).

Le projet avec Brocade est conçu pour créer un réseau entièrement virtualisé avec une structure d'applications SDN pour le routage optimal des données de et vers l'organisation.

Brocade élaborera en outre aussi des interfaces spéciales pour ses solutions, afin que les utilisateurs puissent disposer d'images graphiques et de visualisations accompagnées de données de trafic réseau historiques et en temps réel. La solution open SDN est basée sur OpenFlow et utilise notamment un SDN Controller et des routeurs et commutateurs compatibles OpenFlow.

"Le Large Hadron Collider est l'une des machines les plus complexes jamais construites et exige par conséquent des solutions ICT très sophistiquées tant pour le pilotage que pour l'analyse de la grande quantité de données issues des expérimentations", déclare Alberto Di Meglio, directeur de CERN openlab.

"Nous sommes souvent en avance de ce qui est possible en matière de gestion de réseaux et d'infrastructures et nous sommes donc ravis de l'aide apportée par Brocade pour la réalisation d'un réseau moderne et flexible qui supportera le CERN ces prochaines années."

Rien n'a filtré à propos du montant de l'accord conclu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires