BeCentral entend améliorer les compétences numériques belges

15/02/17 à 13:35 - Mise à jour à 13:35

Un collectif d'experts technologiques et d'entrepreneurs numériques lance BeCentral, une initiative ayant pour but de perfectionner les compétences numériques de 10.000 jeunes et adultes. L'initiative disposera d'un local fixe dans les bâtiments recouvrant la gare ferroviaire de Bruxelles-Central. Les cours seront proposés gratuitement à tout qui le veut.

BeCentral entend améliorer les compétences numériques belges

© iStock

L'objectif du projet est de former 10.000 personnes au 'marché du travail numérique'. Un marché du travail numérique qui créerait d'ici 2020 quelque 900.000 nouveaux emplois dans l'UE. "L'initiative cible surtout les gens caractérisés par des compétences numériques limitées, pour qui le seuil d'accès aux autres formations est souvent trop haut. Si l'argent ne joue aucun rôle, seuls le talent et la motivation sont prépondérants", insiste le président Rodolphe Verhaegen.

A partir du mois de mars, différents projets seront mis en oeuvre dans des espaces ad hoc à Bruxelles-Central, notamment des laboratoires digitaux, ainsi que des classes et des lieux de rencontres. Les formations qui y seront dispensées, diffèreront sur le plan de la durée. Au premier niveau, les gens viendront pour des projets à petite échelle et des ateliers d'une journée ou moins. Pour les cours de deux mois à un an, BeCentral accueillera les candidats au deuxième étage.

Selon Nina Mallants, ambassadrice pour l'innovation à la ville de Bruxelles, BeCentral ne se focalisera pas uniquement sur le travail: "Notre premier projet, BeCode, entend apprendre aux profanes à encoder, mais nous voulons être avant tout un lieu où tout un chacun pourra vaincre sa phobie du numérique. Actuellement, nous préparons d'autres projets encore chez BeCentral."

Aussi pour préparer un changement de carrière

Le ministre en charge de l'agenda numérique Alexander De Croo (Open Vld) est aussi à la base de l'initiative et tient les propos suivants au sujet de BeCentral: "Dans le futur, l'initiative devrait s'étendre et être accessible à tout un chacun. Les écoles y seront les bienvenues pour se plonger dans le bain numérique, mais les quinquagénaires pourront par exemple aussi s'y préparer à un changement de carrière."

BeCentral se compose de 28 membres du monde académique, entrepreneurs privés et experts IT. Les différents projets seront financés par un budget de 158.000 euros constitué par les partenaires participants et complété par un prêt de 650.000 euros du FPIM, un fonds fédéral, dont le capital appartient à l'Etat belge.

Nos partenaires