23 candidats CIO aux affaires étrangères

23/10/08 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Début novembre, le ministre Karel De Gucht devra désigner le nouveau directeur ICT du SPF affaires étrangères. Ce ne sera pas un choix aisé car il y a pas moins de 23 candidats.

Début novembre, le ministre Karel De Gucht devra désigner le nouveau directeur ICT du SPF affaires étrangères. Ce ne sera pas un choix aisé car il y a pas moins de 23 candidats.

En octobre 2007, le Consil d'Etat suspendait la nomination du directeur ICT, Jorg Leenaards pour cause d'irrégularités lors de sa sélection en 2003, entre autres au niveau de sa formation et de son expérience. Leenaards est licencié en sciences politiques, sociales et économiques, mais a suivi quelques ICT-masterclasses entre 2001 et 2003. Il pose de nouveau sa candidature: "J'étais l'un des nombreux managers publics dont le Conseil d'Etat a cassé la nomination après la réforme Copernic. Il s'agit donc d'une décision purement administrative, pas du tout motivée par l'échec de projets." L'an dernier, les affaires étrangères ont dû faire face à de sérieux problèmes liés à une nouvelle application de mail.

Ses tâches ICT sont assumées ad intérim par Patrice Couchard, directeur du contrôle budgétaire et administratif. Selon les spécialistes, la piste Jorg Leenaards (CD&V) serait privilégiée car sinon, le parti n'aurait aucun représentant au sein du comité directeur des affaires étrangères. Jan Grauls, le président du comité directeur qui engagea Leenaards en son temps, est en effet devenu, il y a quelques mois, ambassadeur auprès des Nations Unies. La fonction de Grauls est reprise ad intérim par Dirk Achten. De Gucht souhaiterait que son ex-chef de cabinet accède définitivement à ce poste, mais pour cela, Achten doit d'abord suivre toute la procédure de sélection chez Selor...

Nos partenaires