1,1 million d'euros pour une startup vous permettant de postuler via un chatbot

21/06/17 à 09:46 - Mise à jour à 09:45

L'agence de recrutement en ligne sympl a recueilli 1,1 million d'euros. Sympl entend modifier radicalement la manière de postuler en recourant à des chatbots, SMS et à la vidéo.

1,1 million d'euros pour une startup vous permettant de postuler via un chatbot

© Getty Images/iStockphoto

Le 'conversational recruitment': voilà ce sur quoi sympl mise pleinement. Pour mettre en correspondance et en contact les entreprises et les demandeurs d'emploi, la startup recourt à des chatbots, SMS et à la vidéo, soit les technologies que les gens utilisent le plus souvent aujourd'hui pour communiquer.

Sympl a été fondée fin 2015 et fait partie de l'incubateur Start it @KBC. Le KBC Start IT Fund est l'investisseur principal de la nouvelle phase de capitalisation de la jeune entreprise: en tout, sympl récolte 1,1 million d'euros. L'Ark Angels Activator Fund, l'IMEC, des business angels de BAN Vlaanderen tels Jan Verbeke (ex-CEO d'AE) et Christiaan Thoma, ainsi que les fondateurs de la startup y ont également investi.

Sympl injectera l'argent ainsi obtenu dans une extension de son équipe et dans un renforcement de son interface conversationnelle par l'intelligence artificielle et la reconnaissance linguistique. Les postulants répondent via un chatbot à un questionnaire unique, où les questions posées s'adaptent chaque fois aux réponses fournies. Une analyse des données génère alors un peaufinage du profil du postulant. Dans une phase ultérieure, les postulants passent une vidéo-interview, qui est une simulation d'une véritable interview d'emploi, mais que les postulants peuvent passer 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Les employeurs obtiennent ainsi, en plus du CV, une vision immédiate de la motivation et des qualités des postulants. Cette 'nouvelle' procédure de recrutement supprime également pas mal de tracasseries administratives. Le trajet de recrutement en ligne et mobile durerait en outre jusqu'à quatre fois moins longtemps qu'une postulation traditionnelle.

De plus, sympl entend ces prochains mois mettre encore plus de PME en correspondance avec des collaborateurs confirmés en marketing, vente et business support (management assistant, employé administratif, etc.). "Trouver le collaborateur adéquat exige du temps et de l'énergie de la part des chefs d'entreprise. Surtout dans les PME qui ne disposent pas d'un département des ressources humaines", déclare Steven Pyck, co-fondateur de sympl.

Pour les demandeurs d'emploi, le projet de postulation innovant offre également des avantages, selon Pyck. Grâce aux vidéo-interviews, les employeurs découvrent nettement plus vite la véritable personnalité des postulants, au-delà du CV traditionnel.

Nos partenaires