Le dossier patient électronique (DPE) combine l'ensemble des données médicales d'un patient au sein d'une plate-forme numérique. Il renferme toutes les informations médicales - traitements, admissions, médicaments - susceptibles d'être consultées et échangées par les prestataires de soins. Et ces informations sont directement accessibles par les hôpitaux connectés. Chaque patient ne dispose ainsi que d'un seul dossier quel que soit l'hôpital ou le type de soignant. Tous les médecins et prestataires de soins travaillent sur le même dossier, lequel peut être consulté par le patient via un portail en ligne sécurisé. Une trentaine d'hôpitaux utilisent désormais le DPE de Nexuzhealth, soit la moitié environ des org...

Le dossier patient électronique (DPE) combine l'ensemble des données médicales d'un patient au sein d'une plate-forme numérique. Il renferme toutes les informations médicales - traitements, admissions, médicaments - susceptibles d'être consultées et échangées par les prestataires de soins. Et ces informations sont directement accessibles par les hôpitaux connectés. Chaque patient ne dispose ainsi que d'un seul dossier quel que soit l'hôpital ou le type de soignant. Tous les médecins et prestataires de soins travaillent sur le même dossier, lequel peut être consulté par le patient via un portail en ligne sécurisé. Une trentaine d'hôpitaux utilisent désormais le DPE de Nexuzhealth, soit la moitié environ des organismes de Flandre. Ceux-ci ne doivent pas prendre en charge le support système, la sécurité et les mises à jour, Nexuzhealth opérant dans un cloud privé. Le succès de Nexuzhealth se concrétise au niveau IT par environ 14 To de données confidentielles en ligne. " Lors de la conception du DPE, nous avions d'abord imaginé une utilisation en interne, expliquait Marc Vanaugaarden, responsable du logiciel patient à l'UZ Leuven, lors du Google Cloud Summit d'Amsterdam fin de l'an dernier. La solution n'était pas conçue pour la taille et l'échelle qu'elle connaît aujourd'hui. Notre département IT gère un environnement client/serveur classique, avec une seule grande base de données connectées au réseau de nos partenaires qui utilisent des ordinateurs portables et des applications mobiles. " Le défi est de taille pour les départements IT dans les soins de santé. La disponibilité et la sécurité sont vitales, et il n'existe pratiquement aucune fenêtre de maintenance. " Impossible de convaincre les médecins d'un arrêt de plus de 10 minutes. C'est la règle de la pause-café : nos systèmes doivent être opérationnels lorsque les médecins ont terminé leur tasse de café. Pour ce faire, nous utilisons des 'warm servers' et des 'hot servers'. En cas de problème ou de tâche de maintenance, nous pouvons basculer rapidement vers un autre serveur. Notre croissance rend les défis plus grands encore en termes d'évolutivité, de vie privée et de sécurité. Nous avons décidé que ce n'était plus et ne devait plus être notre problème, et nous avons recherché une solution performante et d'avenir. " Nexuzhealth a baptisé sa nouvelle version de l'acronyme ambitieux MOAPR pour Mother Of All Patient Records. La solution s'appuie notamment sur le 'framework' frontal Angular, sur la Remote Procedure Call gRPC 'open source' de Google et le langage de programmation Go. MOAPR rassemble toutes les données dans une base de données Cloud Spanner. OpenShift de Red Hat facilite la migration vers le cloud grâce à des implémentations à base de conteneur. " Au départ, nos DBA étaient assez réticents, se souvient Marc Vanaugaarden. Leurs craintes principales se situaient dans l'évolutivité. Ils ont mené différents tests pour en conclure que Cloud Spanner était évolutif de manière horizontale et livrait les données dans des délais assez courts. Ils ont alors donné leur feu vert au déploiement de l'architecture MOAPR. Celle-ci est considérée comme un chaînon important de notre vision stratégique et de l'intensification des soins de première ligne. "