Les entreprises télécoms affirment ne fournir ce genre de données brutes qu'aux services de police et de sécurité qui en font la demande en bonne et due forme. Appen prépare un logiciel qui convertit la voix en texte. L'entreprise de Sydney déclare ne pas collaborer avec des ''entreprises télécoms'', mais ne souhaite pas réagir aux questions portant sur son éventuelle coopération avec des services de sécurité.

C'est une Néerlandaise qui a travaillé pour Appen en Grande-Bretagne et qui devait décrire des fragments audio, qui a dévoilé le pot aux roses au Volkskrant. Ce qui est étonnant, c'est qu'il s'agissait surtout de communications entre chauffeurs de taxi à La Haye. Dans une communication, elle a quand même reconnu la voix de son ex-copain qui dictait un mail vocal pour sa nouvelle petite amie. (ANP)

Les entreprises télécoms affirment ne fournir ce genre de données brutes qu'aux services de police et de sécurité qui en font la demande en bonne et due forme. Appen prépare un logiciel qui convertit la voix en texte. L'entreprise de Sydney déclare ne pas collaborer avec des ''entreprises télécoms'', mais ne souhaite pas réagir aux questions portant sur son éventuelle coopération avec des services de sécurité.C'est une Néerlandaise qui a travaillé pour Appen en Grande-Bretagne et qui devait décrire des fragments audio, qui a dévoilé le pot aux roses au Volkskrant. Ce qui est étonnant, c'est qu'il s'agissait surtout de communications entre chauffeurs de taxi à La Haye. Dans une communication, elle a quand même reconnu la voix de son ex-copain qui dictait un mail vocal pour sa nouvelle petite amie. (ANP)