@mire : Un soutien 'database' pour le monde académique

09/11/07 à 15:00 - Mise à jour à 14:59

Source: Datanews

En tant qu'une des nombreuses entreprises dérivées de la KU Leuven, @mire se qualifie volontiers d'atypique. "Nous ne sommes en effet pas une émanation directe d'un groupe de recherche, comme c'est habituellement le cas, explique Bram Luyten, cofondateur et 'vice-president sales & marketing' d'@mire. Nous sommes en fait une 'spin-off' de l'administration de la KU Leuven."

En tant qu'une des nombreuses entreprises dérivées de la KU Leuven, @mire se qualifie volontiers d'atypique. "Nous ne sommes en effet pas une émanation directe d'un groupe de recherche, comme c'est habituellement le cas, explique Bram Luyten, cofondateur et 'vice-president sales & marketing' d'@mire. Nous sommes en fait une 'spin-off' de l'administration de la KU Leuven."Et d'expliquer que Lieven Droogmans, CEO d'@mire, a travaillé après ses études à un projet portant sur un référentiel de la recherche scientifique chapeautant l'université. Le projet s'est traduit en un prototype pour la KU Leuven, qui était basé sur la plate-forme 'open source' DSpace. C'est à partir de ce prototype qu'est née l'idée - et son soutien - de lancer une petite entreprise en matière de référentiels et de banques de données. Avec un client comme la KU Leuven, la petite entreprise a démarré sur les chapeaux de roue en décembre 2006. Outre Droogmans et Luyten, Ben Bosman a été aussi à la base d'@mire.

Le projet louvaniste déboucha sur la banque de données de la recherche en ligne Lirias. @mire l'utilise comme référence pour se positionner en tant que fournisseur de services pour le monde académique. C'est ainsi qu'elle a à présent aussi la Lessius Hogeschool et l'Instituut voor Tropische Geneeskunde comme clients. "La demande croît, nous le sentons. DSpace est utilisé dans plus de 100 universités, mais souvent, celles-ci se heurtent à un mur parce qu'il leur manque la connaissance spécifique", ajoute Luyten. Sur la base de DSpace, @mire a désormais aussi développé un nouveau produit pour la gestion de l'information issue des conférences et séminaires, baptisé 'Togather'.

"Dans notre business plan, nous avions prévu d'engager notre premier collaborateur au terme du premier exercice. Celui-ci n'est pas encore clôturé que nous avons déjà notre deuxième employé sous contrat, déclare Luyten. De plus, l'objectif était d'atteindre le seuil de rentabilité après 1 an, ce qui semble être le cas." En soutien, @mire a obtenu 200.000 EUR de capital d'Allegro. "Nous n'avons recherché du capital que sur les recommandations de la KU Leuven. Le premier plan consistait en fait à trouver notre chemin en tant que 'bootstrap start-up' ne comptant que ses propres forces." @mire ne recherche pas vraiment de capital supplémentaire. "Nous comptons uniquement sur une croissance organique. Notre compétence est si spécifique que nous nous faisons un devoir de bien former tout nouveau collaborateur. Mais ce n'est pas une sinécure lorsqu'on accueille subitement 20 nouvelles personnes."

Appellation: @mire, [www.atmire.com]Siège: Heverlee (Leuven)Année de fondation: 2006Personnel: 5Investissements et/ou subsides:- Allegro Investment Fund: 200.000 EUR

Nos partenaires