En 2012, la KUL passera le cap des 100 spin-offs

12/01/12 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

Source: Datanews

La Katholieke Universiteit Leuven (KUL) fêtera sa 100ème spin-off (émanation) dans le courant de 2012. Voilà ce qui a été confirmé cette semaine par Paul Van Dun, directeur de KU Leuven Research & Development, le service qui accompagne la formation des entreprises dérivées ou spin-offs. Actuellement, 96 spin-offs ont déjà vu le jour grâce à l'université.

En 2012, la KUL passera le cap des 100 spin-offs

© belga

La Katholieke Universiteit Leuven (KUL) fêtera sa 100ème spin-off (émanation) dans le courant de 2012. Voilà ce qui a été confirmé cette semaine par Paul Van Dun, directeur de KU Leuven Research & Development, le service qui accompagne la formation des entreprises dérivées ou spin-offs. Actuellement, 96 spin-offs ont déjà vu le jour grâce à l'université. "Le nombre d'emplois dans ces entreprises dépasse déjà les 3.000", a expliqué Van Dun. "Il convient encore d'y ajouter l'emploi indirect qui est en moyenne 2 à 2,5 fois supérieur. Un certain nombre de ces entreprises ont déjà créé des filiales à l'étranger. Nous estimons cependant que 70 à 75 pour cent de l'emploi se situe encore et toujours dans la région de Louvain."

La première spin-off louvaniste est née en 1979. "Les premières années, il s'agissait exclusivement de projets issus des sciences d'ingénierie, mais au fil du temps, la proportion provenant des sciences humaines et biomédicales a fortement crû", a ajouté Van Dun.

D'une étude récente, il ressort, selon Van Dun, que les financiers extérieurs investissent dans la pratique pas moins de cent fois autant dans les spin-offs louvanistes que ne le fait la KU Leuven. "Pour nous, il est essentiel de constater que grâce à notre activité de spin-offs, nous possédons un levier capable de renforcer le tissu high-tech économique de la région."

Au milieu des années '90, la KU Leuven et quelques banques ont créé le fonds de capital-risque Gemma Frisius, afin de soutenir financièrement les spin-offs. Parmi les spin-offs technologiques les plus connues de l'université de Louvain, citons Metris, Luciad, Eyetronics, ICOS Vision Systems et Materialise.

En savoir plus sur:

Nos partenaires