Cmosis: Fillfactory a un successeur indépendant

02/05/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

La 'start-up' anversoise Cmosis capitalise largement sur le travail de plusieurs années de ses fondateurs: développer et fabriquer des capteurs d'image basés sur la technologie CMOS. Ces capteurs CMOS sont entre autres utilisés dans les appareils photo numériques, mais également pour la "vision machine", par ex. dans des applications médicales telles que des appareils de radiographie et des endoscopes, ou encore dans le domaine aérospatial. La plupart des fondateurs proviennent en effet d'Imec et de sa 'spin off' Fillfactory. Fillfactory fabriquait également des capteurs CMOS, mais a été vendue en 2004 pour 100 millions $ à l'américaine Cypress. "La différence avec Fillfactory, c'est que Cmosis peut agir de manière totalement indépendante, explique Tim Baeyens, 'business development director' de Cmosis. Nous ne nous trouvons pas dans une structure lourde propre aux grandes entreprises, ce qui nous permet d'anticiper et d'être plus flexible." C'est selon lui aussi l'atout majeur de Cmosis par rapport à ses (rares) concurrents. "Il y a très peu d'entreprises qui - de manière indépendante - peuvent offrir une solution globale qui va du design au prototype jusqu'à la fabrication. Par exemple, certaines se limitent seulement à la conception, d'autres dépendent d'un fabricant d'appareils photo numériques."

La 'start-up' anversoise Cmosis capitalise largement sur le travail de plusieurs années de ses fondateurs: développer et fabriquer des capteurs d'image basés sur la technologie CMOS. Ces capteurs CMOS sont entre autres utilisés dans les appareils photo numériques, mais également pour la "vision machine", par ex. dans des applications médicales telles que des appareils de radiographie et des endoscopes, ou encore dans le domaine aérospatial. La plupart des fondateurs proviennent en effet d'Imec et de sa 'spin off' Fillfactory. Fillfactory fabriquait également des capteurs CMOS, mais a été vendue en 2004 pour 100 millions $ à l'américaine Cypress. "La différence avec Fillfactory, c'est que Cmosis peut agir de manière totalement indépendante, explique Tim Baeyens, 'business development director' de Cmosis. Nous ne nous trouvons pas dans une structure lourde propre aux grandes entreprises, ce qui nous permet d'anticiper et d'être plus flexible." C'est selon lui aussi l'atout majeur de Cmosis par rapport à ses (rares) concurrents. "Il y a très peu d'entreprises qui - de manière indépendante - peuvent offrir une solution globale qui va du design au prototype jusqu'à la fabrication. Par exemple, certaines se limitent seulement à la conception, d'autres dépendent d'un fabricant d'appareils photo numériques."

Faut-il encore ajouter que Cmosis ne compte pas suivre la même destinée que Fillfactory? "Nous détenons volontairement une grande partie du capital, explique Baeyens. Cela nous permet d'élaborer une vision à long terme en tant que fournisseur indépendant. C'est un argument de vente important face à quelques gros clients japonais." Grâce au million d'euros apporté par Capital-E, la société peut tenir la première année sans rentrée d'argent de la part des clients. Les premiers projets de design sont maintenant vendus, ce qui signifie que la fabrication pourra commencer dans 12 à 16 semaines. "A ce moment, l'infrastructure sera mise en place et nous déménagerons dans un nouveau bâtiment."

L'entreprise compte générer cette année un chiffre d'affaires d'1 million EUR. Le nombre d'employés passera également à 12 personnes d'ici 2009. "L'objectif est de se développer de manière très organique afin de tout maintenir en équilibre", ajoute encore Baeyens. L'entreprise prévoit l'année prochaine une nouvelle augmentation de capital de quelques millions d'euros afin de pouvoir supporter les frais de production et ceux liés à l'infrastructure.

Nom: Cmosis, [www.cmosis.com]Siège: AnversCréation: 2007Nombre d'employés: 7 (+1 dans le conseil d'administration)Investissement et/ou subsides:- Capital-E: 1 million EUR- 2009: nouvelle augmentation de capital prévue

Nos partenaires