A la chasse au trésor avec le chatbot d'Enigmoo

05/05/17 à 08:30 - Mise à jour à 04/05/17 à 11:38

Source: Datanews

Pourquoi demander à des personnes d'installer une appli supplémentaire, alors que le chatbot peut très bien faire l'affaire? Voilà le raisonnement qui a incité la jeune entreprise bruxelloise Botwiser à concevoir une application de chasse au trésor: Enigmoo.

A la chasse au trésor avec le chatbot d'Enigmoo

© .

Enigmoo n'est du reste pas la première initiative de Botwiser. Précédemment déjà, elle avait introduit Guidewiser, qui aide les hôtels à gérer leurs processus commerciaux. A présent, la start-up bruxelloise lance un chatbot (agent conversationnel) appelé à changer le secteur touristique. "Faire développer une appli personnelle coûte souvent beaucoup trop cher pour un organisateur d'événements ou un service touristique. Pourquoi le ferait-on du reste quand un chatbot peut en faire tout autant, sans que les utilisateurs doivent télécharger une appli supplémentaire", se demande le fondateur de Botwiser, Karlis Skuja.

Bots-as-a-Service: c'est là la spécialité de Botwiser et c'est ainsi que devra donc fonctionner Enigmoo, lorsque l'application sera lancée fin mai. Et Karlis de procéder à une démonstration, dans laquelle un touriste est envoyé à la chasse au trésor dans Bruxelles. "Vous pouvez incorporer tous les éléments ludiques que vous voulez", affirme-t-il. "Des points, des durées, un tableau d'affichage des scores, des conseils,..."

Les applications possibles sont légion, selon le fondateur: "Que ce soit pour un team building ou un événement, un musée ou le service touristique d'une ville, tout le monde pourra concevoir son propre jeu avec Enigmoo. Nous devons encore démarrer, mais dès à présent, plusieurs parties sont intéressées sur base de notre prototype, dont des organisateurs d'événements créatifs par exemple."

Quel sera le modèle commercial de l'entreprise? "En B2C, nous voulons bénéficier de trente pour cent sur les ventes et en B2B, nous envisageons un abonnement ou un sponsoring, par lequel une marque paiera pour lancer un jeu à son nom. En gros, nous distinguons deux types de client. D'abord les organisateurs d'événements, qui veulent offrir un extra agréable à leur événement. Le but ici est qu'ils imaginent le scénario que nous traduirons en un environnement bot. Par ailleurs, nous voulons nous présenter surtout au monde via les médias sociaux. Nous envisageons donc aussi de développer un formidable jeu via Enigmoo, qui devrait ensuite se propager de manière virale, de sorte que les gens découvrent ce dont nous sommes capables."

Provisoirement, Botwiser a été créée aves les moyens propres des deux fondateurs. "Nous n'y avons pas injecté plus de quelques milliers d'euros", prétend Skuja. "A présent que le lancement du produit se rapproche, nous avons été pris sous l'aile protectrice de Startit@KBC et préparons une phase de capitalisation où nous ciblons quelque 240.000 euros. Nous pensons plutôt nous attirer un business angel car pour du capital à risque, c'est encore un peu tôt, selon nous."

Botwiser

Siège social: Bruxelles

Nombre d'associés: 2

A la recherche de capital supplémentaire?: Oui, un business angel est recherché pour quelque 240.000 euros

Site web: www.botwiser.com

Nos partenaires