Linux fête ses 20 ans

26/08/11 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Datanews

Hier soir à 20H57, le système d'exploitation open source au pingouin fêtait son 20ème anniversaire. A ce moment précis, il y a 2 décennies, un étudiant en sciences informatiques finlandais inconnu, Linus Torvalds, postait son hobbyproject sur les news groups en ligne d'Usenet. Deux mois plus tard, ce premier envoi était suivi par la version 0.2 d'un système d'exploitation embryonnaire qu'il appela Linux.

Linux fête ses 20 ans

Je suis un utilisateur de la première heure de Linux. Le système d'exploitation open source (à code ouvert) constitue en fait la principale raison pour laquelle j'ai abouti dans l'industrie IT. Je suis encore et toujours aujourd'hui un adepte et utilisateur inconditionnel de Linux, même si j'écris cet article sur un Macbook...

Hier soir à 20H57, le système d'exploitation open source au pingouin fêtait son 20ème anniversaire. A ce moment précis, il y a 2 décennies, un étudiant en sciences informatiques finlandais inconnu, Linus Torvalds, postait son hobbyproject sur les news groups en ligne d'Usenet. Deux mois plus tard, ce premier envoi était suivi par la version 0.2 d'un système d'exploitation embryonnaire qu'il appela Linux.

Sans en être lui-même conscient, il lança ainsi le système d'exploitation qui forme le coeur de toute l'infrastructure serveur de Google et de quasiment tout autre nuage (cloud). Les principaux composants de l'internet avec ses routeurs, pare-feu (firewalls), serveurs mail et web utilisent l'oeuvre de cet étudiant, tout comme une interminable liste d'applications critiques des serveurs du New York Stock Exchange jusqu'aux consoles de régulation du trafic de Belgocontrol.

Plus proche de nous, Linux se retrouve sous le capot moteur de votre téléphone (Android), tablette, netbook ou téléviseur et fournit l'intelligence à toutes sortes d'appareils allant des ascenseurs à votre point d'accès sans fil. Linux est surtout devenu une lingua franca qui tourne sur quasi tout matériel: des microcontrôleurs aux mainframes d'IBM et tout ce qui se situe entre les deux.

Linux a été involontairement le géant qui reposait sur les épaules d'autrui. L'inspiration pour son OS, Torvalds l'a puisée chez Tanenbaum, un professeur d'université qui avait lui-même développé un système d'exploitation assez MIMIX pour PC, et il a utilisé les composants open source tels GCC qui lui avaient été confés par GNU Project (GNU is not Unix) de Richard Stallman.

Aujourd'hui, Torvalds travaille pour la Linux Foundation et est surtout le coach qui oriente les milliers d'autres qui oeuvrent sur Linux. Actuellement, on lui doit un peu plus de 2% du noyau Linux. Le reste est écrit par des professionnels actifs au sein d'entreprises orientées Linux comme Red Hat, Intel, IBM, Novell et Oracle.

Ma propre histoire IT a débuté à la Noël 1993, lorsque j'installai avec un ami pour la première fois une distribution Linux Slackware composée de 20 disquettes (!) sur une simple machine 486SX de la faculté de Lettres où j'étudiais. En quelques mois, nous avons transformé cette machine en l'un des premiers serveurs mail web et internet de ce pays. Cela nous a permis de créer rapidement de nouvelles choses et d'appréhender de nouveaux projets cool, comme le premier journal en ligne.

Durant les premières années de ma carrière Linux, ce n'était pas gagné que d'expliquer aux clients que j'utilisais Linux, mais que tout était conditionné dans une boîte noire. Lorsque vous commenciez à parler d'un système d'exploitation à code ouvert, l'on vous considérait comme un extra-terrestre ou comme un anarchiste déphasé. Des clients tels Data News utilisaient une machine Linux, mais sans le savoir vraiment. Une tendance qui existe encore à présent: un pare-feu Vasco Axsguard est par exemple ce genre de solution Linux reconditionnée, tout comme la plupart des solutions NAS à usage domestique qu'on peut se procurer aujourd'hui.

Linus Torvalds n'est lui-même jamais devenu réellement riche avec sa création, et ce contrairement à Bill Gates. Pour son système d'exploitation, il a appliqué la GNU Public License. Tout le code est gratuit et surtout librement disponible. Vous pouvez en faire ce que vous voulez, pour autant que vous rétrocédiez vos changements à la communauté et les rendiez ainsi open source. C'est ainsi qu'il a lancé l'une des premières grandes communautés dans le secteur IT, ce qui est et reste la clé du succès du système d'exploitation.

Le côté cynique, c'est que ce 20ème anniversaire de Linux est totalement occulté dans les médias ignorants par le non-événement dérisoire du retrait de Steve Jobs de sa fonction de CEO d'Apple. A mon avis, le mérite de Jobs n'est pas tellement d'être innovant, mais surtout de pouvoir aisément reprendre et rationaliser les idées et produits d'autrui pour en faire des solutions aisées pour l'utilisateur final. Mais en réalité, on le connaît essentiellement parce qu'il parvient à se faire le plus d'argent possible de toutes les manières qui soient. Il réussit à vendre ses solutions très coûteuses et à prélever en outre une taxe (marge) sur tout ce que l'utilisateur reproduit ou visionne sur son iPad/iPhone.

L'histoire nous apprendra qui des deux individus a été le plus important.

Jan Guldentops Jan Guldentops est consultant IT, réseaux & sécurité et chercheur attiré par les solutions open source. Avec BA, il invente, crée et supporte toutes sortes de solutions d'infrastructure et de sécurité. Vous pouvez le joindre à l'adresse mail la plus brève du monde (j@ba.be) ou via Twitter (JanGuldentops).

En savoir plus sur:

Nos partenaires