Limburg StartUP regroupe les acteurs de la scène locale des starters

29/02/16 à 13:04 - Mise à jour à 13:03

Source: Datanews

Limburg StartUP (LSU) est la nouvelle communauté de coordination des starters au Limbourg. Elle a pour but de relier entre eux les acteurs de la scène locale des starters. "Il y a des start-ups qui ne peuvent plus distinguer la forêt à travers les arbres", indique le community manager Marc Beenders.

Limburg StartUP regroupe les acteurs de la scène locale des starters

© Limburg StartUP

Une grande partie des efforts consacrés à remplir le vide économique laissé par la fermeture de Ford Genk au Limbourg, portera sur la stimulation et le soutien des starters.

Avec 5.118 nouvelles petites entreprises créées en 2015, ces efforts portent déjà leurs fruits, alors que les sept incubateurs qui ont vu le jour ces dernières années, atteignent eux aussi leur vitesse de croisière. En même temps, divers entrepreneurs observent une fragmentation des initiatives, ce qui fait que d'importants leviers risquent de disparaître.

"Les nombreuses initiatives dans le domaine des starters sont non seulement trop peu harmonisées, mais on constate également que nos start-ups ne disposent trop souvent pas de la connexion vers des entreprises confirmées tant sur la plan national qu'international", affirme le community manager de Limburg StartUP, Marc Beenders. "Beaucoup de starters ne distinguent plus la forêt à travers les arbres. De plus, la région ne parle pas d'une seule et même voix."

C'est sur base de ces défis à relever qu'un certain nombre d'entrepreneurs, d'organisations et d'instituts de la connaissance se sont mis autour de la table avec, comme but, de pousser l'approche vers un niveau supérieur et d'accélérer davantage la dynamique entreprenariale existante.

Frank Bekkers (Mobile Vikings), les instituts de la connaissance UHasselt en PXL, JCI Limburg, LRM et leurs incubateurs, la Mediahuis et JCI-Limburg ont ainsi uni leurs forces autour de cette initiative, qui est provisoirement entièrement dirigée par Marc Beenders.

Concrètement, LSU entend nommer quelque 300 'ambassadeurs' parmi les entrepreneurs et le monde académique, afin qu'ils accompagnent les jeunes entreprises via la plate-forme, qu'ils assument une fonction d'intermédiaire, qu'ils orientent les starters vers les instances voulues et qu'ils adaptent et coordonnent mieux les initiatives visant les jeunes entrepreneurs.

Nos partenaires