Le Brexit impacterait le secteur technologique britannique

27/06/16 à 13:03 - Mise à jour à 13:03

Source: Datanews

Le Brexit impacterait le secteur technologique britannique à plusieurs niveaux. Suite à la chute du cours de la livre, les solutions IT provenant de l'étranger deviendront nettement plus coûteuses par exemple. Voilà ce qu'annoncent des cabinets d'analystes, distributeurs et revendeurs.

Le Brexit impacterait le secteur technologique britannique

© REUTERS

Ces derniers jours, la livre britannique a régressé de dix pour cent pour s'établir à une valeur qui n'avait plus été atteinte depuis 1985. Le cabinet d'analystes Canalys déclare que les 'channel partners' britanniques peuvent s'attendre pour le second semestre de 2016 à des augmentations de prix pour les solutions IT en provenance du continent européen et d'Amérique du Nord. En outre, les organisations seront d'une manière générale plus prudentes dans leurs dépenses IT.

Le cabinet d'analystes Gartner indique pour sa part que l'on peut s'attendre pour 2016 non pas à une croissance d'1,7 pour cent des dépenses IT, mais à un recul de 0,3 pour cent à 179,6 milliards de dollars. Pour 2017, les attentes ont également été revues à la baisse.

Cette année, les budgets IT seraient rabotés de pas moins de 4,6 milliards de dollars en raison d'une baisse des cours et d'une hausse des prix en dollars. Il y aurait en outre une diminution des ventes de téléphones, tablettes et PC. De plus, de grands projets IT pourraient être mis en attente.

Ajoutons encore le fait que des collaborateurs issus d'autres pays européens seraient moins vite tentés de venir travailler en Grande-Bretagne. L'on s'attend aussi à de nouveaux tarifs de TVA et commerciaux.

Quasiment tous les grands fournisseurs IT s'opposaient au Brexit ou trouvaient que l'île avait sa place dans l'UE, comme par exemple HP, HPE, Cisco, EMC, Microsoft, Fujitsu, SAP et d'autres acteurs tels The National Outsourcing Association. La valeur des entreprises technologiques britanniques a également reculé après le Brexit, à l'exception de celle d'ARM.

Les distributeurs et fournisseurs de services IT britanniques s'attendent à pas mal de turbulence, selon CMS Distribution et Computacenter notamment qui se sont confiés à The Register.

Le marché britannique représente 26,5 pour cent de l'ensemble des dépenses IT en Europe Occidentale et 5,26 pour cent au niveau mondial.

En savoir plus sur:

Nos partenaires