Jolla scindée en entreprises de logiciels et de matériel

08/07/15 à 11:53 - Mise à jour à 11:53

Source: Datanews

La société technologique finlandaise Jolla se scinde en deux entreprises. L'une concevra des appareils mobiles, alors que l'autre se concentrera sur le système d'exploitation mobile Sailfish.

Jolla scindée en entreprises de logiciels et de matériel

© web

Les Finlandais annoncent que Jolla Ltd se focalisera désormais sur la poursuite du développement et les activités relatives aux licences de Sailfish, tandis qu'une nouvelle entité sera créée pour les tablettes et smartphones.

Jolla Ltd souhaite plus que jamais veiller à la sécurité et au respect de la vie privée dans le cadre de la communication ("Sailfish Secure") et s'oriente ainsi vers le BlackPhone suisse. Le président Antti Saarnio dirigera l'entreprise de logiciels scindée en qualité de CEO.

Le nom de la personne qui prendra la tête de la nouvelle société de matériel ne sera dévoilé qu'en automne. Il est néanmoins déjà certain que le CEO actuel de Jolla, Tomi Pienimaki, quitte l'entreprise pour poursuivre sa carrière ailleurs.

Jolla signale, d'autre part, qu'elle travaille d'arrache-pied au développement de sa tablette annoncée lors du Mobile World Congres de Barcelone et partiellement financée à l'aide d'une campagne sur la plate-forme de crowfunding Indiegogo.

Le lancement de cette tablette a déjà été reporté à plusieurs reprises en raison de problèmes de livraison de certaines pièces, mais ces embûches devraient bientôt appartenir au passé.

MeeGo

Petit résumé pour ceux qui n'ont encore jamais entendu parler de Jolla... L'entreprise finlandaise a été mise sur pied sur les ruines de MeeGo, le projet de Nokia et Intel visant à développer un nouvel écosystème mobile (concurrent à Android) basé sur Linux.

Le projet a toutefois été arrêté en 2011. Plusieurs anciens collaborateurs de Nokia ont alors créé Jolla. Entre-temps, Jolla en est à la deuxième génération du système d'exploitation Sailfish basé sur MeeGo pour les smartphones et tablettes.

Lors du Mobile World Congres, les Finlandais ambitionnaient encore la troisième place dans la liste des systèmes d'exploitation mobiles, après iOS et Android.

En savoir plus sur:

Nos partenaires