Dix personnes supplémentaires chez Showpad grâce au taxshift

30/07/15 à 11:55 - Mise à jour à 11:55

Source: Datanews

La startup gantoise Showpad va engager dix collaborateurs en plus suite au taxshift annoncé la semaine dernière par le gouvernement Michel. En tout, le spécialiste en 'sales enablement' entend recruter 50 personnes supplémentaires d'ici la fin de l'année.

Dix personnes supplémentaires chez Showpad grâce au taxshift

© web

C'est Pieterjan Bouten, le CEO de Showpad, en personne qui a annoncé la nouvelle par le truchement des médias sociaux: le taxshift présenté par le gouvernement belge la semaine passée est une bonne chose pour son entreprise, à tel point que Showpad va pouvoir engager 10 collaborateurs en plus.

En tout, le starter en croissance rapide souhaite attirer d'ici la fin de cette année 50 personnes supplémentaires dans ses filiales de Gand, Londres et San Francisco. Il ne s'agira pas uniquement de développeurs de logiciels, mais aussi de personnel de vente et de marketing.

Showpad est une solution qui transforme votre tablette, PC ou téléphone en un puissant instrument de vente et de marketing. Bouten parle d'une combinaison de plate-forme en ligne et d'appli.

"La plate-forme regroupe le contenu d'une entreprise (pensez aux brochures et aux données des clients), qui est ensuite conditionné en une appli élégante et conviviale. L'outil permet aussi d'avoir une vision des réactions des clients à l'information partagée."

Apple notamment a déjà montré son intérêt et a invité Bouten et consorts à venir en parler, alors que l'entreprise américaine Jive Software intègre à présent Showpad à son appli de vente et de formation 'Jive Present'. Plus de 80 pour cent du chiffre d'affaires de Showpad est réalisé à l'étranger avec des clients comme Intel, Audi, BASF, Siemens, Xerox et Atlas Copco. L'entreprise a déjà recueilli plus de 10 millions d'euros tant en Belgique qu'à l'échelle internationale.

Le taxshift de Michel I permet d'engager du personnel à moindre coût, notamment du fait que les charges sur le travail diminuent. Ajoutez-y les mesures prises en faveur des startups que le Ministre en charge de l'Agenda Numérique Alexander De Croo a déjà fait passer (un incitant fiscal pour les investissements dans des startups et une réduction des charges salariales pour les jeunes entreprises), et l'on comprend mieux pourquoi Pieterjan Bouten se fait une joie de diffuser son message.

"Attention: nous avions certes l'intention de recruter à terme", explique-t-il. "Mais la perspective des mesures gouvernementales a accéléré la décision, ce qui fait que nous allons pouvoir engager maintenant 10 collaborateurs supplémentaires ici en Belgique."

En savoir plus sur:

Nos partenaires