Marc Husquinet
Marc Husquinet
Rédacteur de Data News
Opinion

20/06/14 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

BJIT fait peau neuve

Voici peu, Belgian Journalists on Information Technology (BJIT) tenait, en prélude à son cocktail annuel, une assemblée générale pour se doter d'une nouvelle équipe dirigeante. Pour une durée de 2 ans, un comité de direction sera chargé de donner une nouvelle impulsion à cette association de journalistes spécialisés en ICT.

Voici peu, Belgian Journalists on Information Technology (BJIT) tenait, en prélude à son cocktail annuel, une assemblée générale pour se doter d'une nouvelle équipe dirigeante. Pour une durée de 2 ans, un comité de direction sera chargé de donner une nouvelle impulsion à cette association de journalistes spécialisés en ICT.

Né voici plus de 20 ans déjà, BJIT compte aujourd'hui plus de 90 journalistes IT qui écrivent aussi bien pour des quotidiens que des magazines spécialisés ou des sites web. L'association se veut une plate-forme d'échange et de rencontre pour tout ce qui a trait au journalisme IT et aux sujets qui s'y rattachent. Elle entend non seulement informer les journalistes dans leur métier au jour le jour, mais aussi leur permettre de se former et de se recycler, de s'interroger sur l'évolution de leur métier, notamment le futur de la presse écrite et les relations entre papier et internet, et de favoriser les contacts avec le monde extérieur. Un monde extérieur qui comprend bien sûr les responsables des relations presse des entreprises ou les bureaux indépendants de PR, mais aussi toute personne susceptible d'interagir avec les journalistes. Car BJIT est une association qui refuse de fonctionner en vase clos et vise à davantage de transparence avec tous les acteurs de la communication. Tel est d'ailleurs notamment l'objectif du cocktail annuel, qui a réuni cette année plus de 400 invités dans une ambiance décontractée, avec le réseautage comme finalité première.

Pour assurer la continuité de BJIT, une nouvelle équipe a donc été élue et les membres du BJIT m'ont choisi comme nouveau président. Président certes, mais surtout locomotive d'une nouvelle équipe qui comprendra également Brigitte Doucet (fondatrice de RegionalIT), Guy Kindermans (journaliste à Data News), Olivier Fabes (journaliste indépendant, notamment pour Le Soir), Stef Gyssels (journaliste indépendant) et William Visterin (rédacteur en chef de Smart Business). D'emblée, le comité de direction s'est fixé comme objectifs de poursuivre l'organisation d'un cocktail annuel réunissant en juin le monde belge de l'informatique ainsi que de proposer à ses membres des séminaires et formations axés sur les spécificités du métier de journaliste spécialisé en technologies. Par ailleurs, l'assemblée des membres de BJIT a décidé de se rebaptiser Belgian Journalists In Technology pour pouvoir accueillir de nouveaux membres actifs dans le secteur plus vaste des nouvelles technologies en ICT et numérique. Car comme la presse en général, notre profession est confrontée à un défi majeur: quel est son avenir dans un contexte de numérisation croissante (quel avenir pour le papier?) et de banalisation de l'information (comment identifier une information fiable?). S'il est clair que le journaliste doit se réinventer, il est tout aussi évident que son rôle est toujours plus crucial dans un monde où la surinformation guette, mais où il devient toujours plus complexe de s'informer. BJIT est une association de journalistes, mais ouverte sur son environnement et donc également sur vous, lecteurs et spécialistes de l'ICT.

Comme de tradition, la revue papier cesse sa parution jusqu'au 5 septembre prochain. Mais il va de soi que notre site web et notre newsletter quotidienne vous tiendrons informés des dernières actualités des nouvelles technologies.

Nos partenaires