'Vrienden van Bryo' lance le micro-financement de starters

12/07/12 à 17:59 - Mise à jour à 17:59

Source: Datanews

Le projet 'starters' Bryo de la Voka flamande peut désormais aussi permettre aux jeunes entrepreneurs d'accéder à des moyens financiers.

'Vrienden van Bryo' lance le micro-financement de starters

Le projet 'starters' Bryo de la Voka flamande peut désormais aussi permettre aux jeunes entrepreneurs d'accéder à des moyens financiers.

A l'initiative de Luc De Bruyckere (Ter Beke/Voka), Paul Thiers (Unilin) et Lieven Danneels (Televic), l'on a créé le fonds 'Vrienden van Bryo' conjointement avec la fondation Roi Baudouin. Ce fonds regroupe des entrepreneurs qui mettent des microcrédits à disposition de starters dans le cadre du projet 'starters' Bryo de la Voka.

Après Angel.me, MyFirstCompany, Look&Fin et MyMicroInvest, il s'agit là déjà de la cinquième initiative de 'crowdfunding' à voir le jour en Belgique en six mois. Son porte-parole, Jochen Bessemans, insiste cependant sur le fait que dans le cas de 'Vrienden van Bryo', il n'est pas seulement question de gros sous: "Il s'agit nettement plus que d'argent. C'est un prolongement de Bryo, où nous accompagnons avant tout les jeunes entrepreneurs. Avec ce fonds, nous voulons leur offrir la possibilité d'accéder aux moyens nécessaires dans le projet Bryo", explique Bessemans.

Les entrepreneurs qui deviennent des 'amis de Bryo', versent annuellement 2.500 euros dans le fonds géré par la Fondation Roi Baudouin. C'est Bryo - l'abréviation de 'Bright and Young' - qui se charge de la mise à disposition de ces moyens.

Entre-temps, plus de 600 entrepreneurs flamands âgés de 18 à 36 ans ont déjà fait appel à Bryo, dans lequel sont impliqués la Voka, mais aussi BNP Paribas Fortis, SD Worx, Microsoft et Deloitte Fiduciaire. Quelques jeunes entrepreneurs talentueux qui ont eu recours à Bryo, ont pour nom Davy Kestens (Twitspark), Olivier Tilleuil (EyeSee) et Kristof Mertens (Porphyrio).

En savoir plus sur:

Nos partenaires