Voici qu'arrivent les Brésiliens!

11/05/10 à 12:17 - Mise à jour à 12:17

Source: Datanews

Le Belge Christophe Neut est chargé d'aider à étendre la présence de Stefanini IT Solutions en Europe.

Voici qu'arrivent les Brésiliens!

Le Belge Christophe Neut est chargé d'aider à étendre la présence du spécialiste de l'externalisation IT brésilien Stefanini IT Solutions en Europe.

Christophe Neut, jusqu'à la fin de l'an dernier encore senior vice president et general manager EMEA chez le spécialiste de l'assistance TechTeam Global, a été engagé comme senior vice president business development and strategy Europe chez Stefanini IT Solutions. Que voilà un titre ronflant pour signifier qu'il doit aider à faire connaître dans nos contrées le spécialiste de l'externalisation (outsourcing) IT brésilien. Neut a pas mal de lettres de noblesse à présenter dans le domaine. "J'a fait de même avec TechTeam, qui occupe quand même aujourd'hui 1.200 personnes en Europe."

Stefanini IT Solutions est un fournisseur brésilien de services IT qui est très bien représenté en Amérique du Nord et en Inde. L'entreprise (privée) de son fondateur, Marco Stefanini, dispose dans le monde de plus de 8.500 collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires de quelque 380 millions d'euros. Il n'y a qu'en Europe que l'entreprise est encore relativement modeste. Elle est cependant déjà logiquement active au Portugal et en Espagne, mais aussi en Italie et en Grande-Bretagne. "L'objectif est également de se lancer sur les marchés du Benelux, de la France, de la Suisse et de l'Allemagne", déclare Neut. "Nous allons à présent développer les structures, ainsi que l'organisation commerciale. D'ici 12 mois, nous voulons avoir effectué aussi 1 à 2 rachats."

En Amérique latine, Stefanini IT Solutions a déjà pas mal d'entreprises européennes (Banco Santander, Telefonica, Fiat, Alcoa, ...) comme clientes pour assurer le support de leurs filiales locales. C'est au départ de cette position que la société entend aussi proposer ses services IT en Europe, tant localement qu'en offshore à partir du Brésil. Neut pense que Stefanini est, parmi les grandes sociétés brésiliennes, celle qui est la plus avancée sur ce plan.

"Tout le monde se tourne vers l'Inde pour l'offshoring", ajoute encore Neut, "mais le Brésil offre une formidable alternative. Prenons par exemple la gestion des risques: mieux vaut ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier, mais répartir votre stratégie d'externalisation." Il doit cependant reconnaître que le Brésil ne peut pas encore s'aligner sur les prix pratiqués en Inde. "Mais au niveau commercial, le carnaval de Rio, c'est quand même autre chose que les vaches sacrées de Bangalore."

En savoir plus sur:

Nos partenaires