Virtualisation: la déception au rendez-vous

17/08/11 à 10:47 - Mise à jour à 10:47

Source: Datanews

Alors que les entreprises misaient sur la virtualisation pour réaliser ...

Virtualisation: la déception au rendez-vous

Alors que les entreprises misaient sur la virtualisation pour réaliser des économies, une étude montre que 60% d'entre elles sont déçues par les réductions de coûts générées par cette technologie.

Depuis plusieurs années, les fournisseurs font miroiter à leurs clients des économies de coûts grâce au déploiement d'outils de virtualisation. Et le message est passé puisque 95% des entreprises interrogées par UBM TechWeb pour le compte de CA Technologies (460 décideurs dans le monde) précisent soit avoir mis en production, soit avoir entamé un test pilote, soit envisager la virtualisation. Et 85% citent la réduction des coûts comme une motivation majeure de ce type de chantier, outre une meilleure utilisation de la capacité des serveurs.

Or 63% des organisations précisent ne pas avoir réalisé les économies de coûts prévues par l'introduction de la virtualisation, et 5% prétendent même que la complexité engendrée a induit de nouveaux coûts. Ces coûts concernent surtout la baisse de productivité des équipes chargées de l'exploitation des serveurs, notamment due aux opérations manuelles liées au provisioning des serveurs.

A cet égard, l'étude établit un rapport direct entre l'automatisation du service IT dans un environnement virtualisé et les économies de coûts. Ainsi, 44% des organisations qui précisent avoir automatisé la majorité de leurs processus de provisioning de serveurs ont sensiblement réduit leurs coûts. A l'inverse, 48% des organisations qui estiment que la complexité de la virtualisation a entraîné de nouveaux coûts précisent également que leurs processus de provisioning sont manuels.

En savoir plus sur:

Nos partenaires