Unilever prolonge son méga-contrat avec BT

15/07/10 à 11:44 - Mise à jour à 11:44

Source: Datanews

Le géant de l'alimentaire Unilever prolonge de 4 ans son contrat d'externalisation avec BT (British Telecom). Représentant quelque 173 millions d'euros, ce contrat s'inscrit dans le prolongement d'un contrat sur 7 ans conclut en 2002 et qui arrivait à échéance.

Unilever prolonge son méga-contrat avec BT

© (c) Unilever

Le géant de l'alimentaire Unilever prolonge de 4 ans son contrat d'externalisation avec BT (British Telecom). Représentant quelque 173 millions d'euros, ce contrat s'inscrit dans le prolongement d'un contrat sur 7 ans conclut en 2002 et qui arrivait à échéance. BT fournit désormais aussi des services en unified communications, technologie sans fil et connexions pour les collaborateurs mobiles de plus de mille sites d'Unilever répartis dans une centaine de pays.

Les prestations offertes à Unilever couvrent la conception, la gestion et l'exploitation opérationnelle de l'infrastructure ICT supportant les services données, voix et mobilité. Il s'agit des communications entre collaborateurs internes, clients, partenaires et fournisseurs. Dans le cadre de cette convention, Unilever est également supportée dans le déploiement de nouvelles applications en gestion de la chaîne logistique.

Unilever est l'un des plus gros clients de la britannique BT. Le contrat de départ avait été conclu en novembre 2002 pour une valeur d'environ 1 milliard d'euros. Il s'agissait à l'époque du premier gros contrat d'externalisation en télécoms et de l'un des plus importants contrats signés à l'échelle mondiale par BT. Au moment de la signature du contrat, il s'agissait du plus grand contrat d'outsourcing en télécoms de l'histoire du Royaume-Uni.

Contrats déficitaires

Début 2009, BT était contrainte de procéder à un amortissement unique de 370 millions d'euros pour contrats déficitaires avec de gros clients. Parmi ces grands clients de BT, on retrouve, outre le géant de l'alimentaire Unilever, Barclays Bank et le ministère britannique de la santé NHS. BT s'est refusé à préciser de quel client spécifique il s'agissait.

De même, le groupe britannique n'a pas voulu communiquer lors du renouvellement du contrat si ce contrat était déficitaire en 2009.

En collaboration avec Computable

En savoir plus sur:

Nos partenaires