Une mémoire évolutive dans les nouveaux serveurs eX5 d'IBM

03/03/10 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Au CeBIT, IBM a présenté une nouvelle génération de serveurs x86 à mémoire extensible. L'architecture flexible des serveurs serait nécessaire pour rencontrer les exigences des centres de données virtualisés.

Au CeBIT, IBM a présenté une nouvelle génération de serveurs x86 à mémoire extensible. L'architecture flexible des serveurs serait nécessaire pour rencontrer les exigences des centres de données virtualisés.

La nouvelle plate-forme x86 sera intégrée aux serveurs eX5 qui tourneront sur des puces Nehalem-EX à huit coeurs d'Intel. La série eX5 illustre parfaitement ce que Gartner appelle les 'fabric based servers', où la mémoire sera nettement boostée, sans qu'il faille acheter de nouvelles machines.

"Ces 30 dernières années, les serveurs x86 étaient basés sur une architecture, où la mémoire était physiquement reliée au processeur", déclare Tom Bradicich d'IBM. "Ce concept est aujourd'hui nettement dépassé et fait en sorte que la capacité des serveurs n'est pas pleinement exploitée. Nous avons travaillé trois ans sur la séparation de la mémoire d'avec le microprocesseur. Mais le résultat en vaut la peine: les coûts toujours croissants dans les centres de données peuvent enfin être contenus."Les serveurs eX5 seront mis sur le marché fin mars, en configuration lame et armoire (à deux ou quatre réceptacles). Outre l'architecture Intel, IBM a elle-même développé une 'nouveauté au silicium unique' qui réduit encore nettement la latence entre la mémoire et le processeur. A entendre IBM, les nouveaux serveurs amélioreraient les performances des bases de données d'un facteur 30, alors que les coûts de stockage et d'énergie pourraient être réduits de manière radicale.

Gordon Haff, analyste chez Illuminata, nous a déclaré que le nouveau concept de mémoire d'IBM peut être intéressant pour les clients qui virtualisent leur infrastructure. "La mémoire est d'une importance primordiale en virtualisation, parce qu'on voit à chaque fois que les serveurs virtuels ont déjà épuisé la mémoire avant que les limites des processeurs soient atteintes."

Concepts de mémoire

IBM a été très rapide dans l'annonce de ses nouveaux serveurs. Intel, de son côté, ne présentera que fin mars ses nouveaux jeux de puces Nehalem-EX. Mais IBM ne sera pas le seul vendeur à réagir aux besoins de mémoire des centres de données virtualisés.

"L''unified computing system' de Cisco utilise déjà la technologie 'extended memory'", ajoute encore Haff. "Et une fois que les processeurs Nehalem seront lancés, de nombreuses autres entreprises technologiques suivront avec de nouveaux concepts de mémoire."

Avec sa série eX5, Big Blue espère prendre une solide avance sur HP sur le marché x86. Les clients pourront ajouter jusqu'à 32 modules de mémoire (DIMM) par réceptacle, ainsi que plusieurs téraoctets de mémoire flash pour améliorer la communication I/O.

Même si IBM n'a encore communiqué aucun prix à Hanovre, Gartner affirme que les 'fabric based servers' coûuteront nettement plus cher que les machines x86 traditionnelles. IBM se targue pour sa part que la série eX5 permettra aux entreprises de pouvoir se satisfaire de nettement moins de systèmes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires