Une majorité d'utilisateurs d'Android s'en tient à une ancienne version

04/05/16 à 13:57 - Mise à jour à 13:56

Source: Datanews

Des chiffres publiés par Google, il apparaît que beaucoup d'utilisateurs continuent d'utiliser d'anciennes versions du système d'exploitation Android. Le problème se situe souvent au niveau des fabricants d'appareils.

Une majorité d'utilisateurs d'Android s'en tient à une ancienne version

© Reuters

Aujourd'hui, seuls 7,5 pour cent des appareils Android tournent sur la version 6.0 (Marshmallow), sortie en avril de l'an dernier. La plupart des utilisateurs, soit 35,6 pour cent, recourent à Lollipop (datant de 2014). Android 4.4 (KitKat) est installé chez 32,5 pour cent des utilisateurs, alors que Jelly Bean (4.1 jusqu'à 4.3) chez 20,1 autres pour cent.

Google a publié ces statistiques, afin que les développeurs sachent quelles versions supporter au mieux dans leurs applis. Mais en même temps, cela expose un problème récurrent au niveau d'Android: les utilisateurs se partagent différentes versions du système d'exploitation et ne migrent que lentement, voire pas du tout vers les nouvelles versions.

Les mises à jour n'arrivent pas toujours

La cause du problème réside en général chez les fabricants d'appareils. Ceux-ci sont souvent les acteurs qui doivent donner le feu vert à une mise à jour. Mais en même temps, nombre d'entre eux ajoutent une couche personnelle par-dessus Android avec des applis ou adaptations propres. Il faut donc aussi que cette couche soit compatible avec Android, ce qui sous-entend davantage de travail de développement (et donc de temps).

Un désavantage pour les développeurs

Dans la pratique, cela signifie que les appareils populaires font souvent encore l'objet d'une ou de deux importantes mises à jour, mais plus rien ensuite. Pour les appareils moins populaires, tel n'est même souvent pas le cas. En font exception les appareils qui font tourner la version standard d'Android, puisque dans ce cas, il ne faut pas prévoir de travail supplémentaire pour exécuter l'update.

Mais cela représente à son tour un désavantage pour Android dans son ensemble. Si les utilisateurs s'en tiennent à d'anciennes versions, les développeurs Android sont alors tenus de se limiter dans leurs développements aux fonctionnalités de ces anciennes versions, s'ils veulent que leur appli puisse être utilisée par le plus grand nombre possible de personnes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires