Une jeune pousse qui fait long feu

11/09/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Klarion, l'émanation d'IP Globalnet, n'a pas tenu une année. IP Globalnet s'est en effet entièrement recentrée sur ses activités fondamentales: les centres d'appels.

Klarion, l'émanation d'IP Globalnet, n'a pas tenu une année. IP Globalnet s'est en effet entièrement recentrée sur ses activités fondamentales: les centres d'appels.

IP Globalnet entendait se différencier en proposant de la technologie en plus de ses services de centres d'appels. Ce fut la raison d'être de Klarion dirigée par Paul Allegaert. Klarion occupait deux personnes et plusieurs collaborateurs indépendants. Son produit principal était Domino, un service de SMS intégré, grâce auquel les clients recevaient un message en cas de problème.

KBC Assurances l'utilisait pour avertir ses clients lorsque leur police venait à échéance. La commune de Machelen l'avait implémenté pour expédier un message d'alarme à ses habitants en cas de menace d'inondation. Mais le succès n'a pas été au rendez-vous. Au bout de quasiment dix mois, seuls 27 citoyens s'étaient inscrits. Klarion demandait quelque 10.000 EUR pour l'hébergement et la maintenance de Domino. En France, le produit connaît pourtant la réussite, puisque 70 communes l'utiliseraient déjà. Ce qui est intéressant, c'est qu'après l'envoi du message, il est possible de vérifier qui l'a reçu grâce à une visualisation sur la carte communale.

Les activités de Klarion sont aujourd'hui vendues à l'entreprise française Gedicom, propriétaire de Domino. Paul Allegaert continuera à distribuer le produit en Belgique et aux Pays-Bas. Un partenariat commercial a par ailleurs été conclu avec Adinfo.

La vente de Klarion a également été recommandée par le président d'IP Globalnet, Tony Mary. Ce dernier a insisté pour qu'IP Globalnet, qui avait crû particulièrement vite par des acquisitions, se concentre de nouveau sur son coeur de métier: les services de centres d'appels. Non seulement Klarion fut vendue, mais l'activité offshore en Egypte a été fermée, de même que la filiale française. Il en est résulté qu'IP Globalnet a enregistré en juillet son premier bénéfice d'exploitation. L'an dernier, son chiffre d'affaires a crû à 37,5 millions EUR. Cette année, IP Globalnet prévoit atteindre 39 à 40 millions EUR. Elle possède plusieurs très grands clients dans le secteur télécom, tels Belgacom, Telenet et Voo. Tony Mary entend à présent aussi l'orienter vers le secteur financier.

De notre rubrique Data News hebdomadaire 'Un an plus tard'.

Nos partenaires