Une entreprise russe achète le service de 'chat' ICQ

30/04/10 à 12:21 - Mise à jour à 12:21

Source: Datanews

L'entreprise russe Digital Sky Technologies s'empare de l'instant messaging service américain ICQ pour un montant de 187,5 millions de dollars.

Une entreprise russe achète le service de 'chat' ICQ

L'entreprise russe Digital Sky Technologies s'empare de l'instant messaging service américain ICQ pour un montant de 187,5 millions de dollars.

Le logiciel ICQ (prononcez 'I seek you') développé en 1996 par la jeune entreprise israélienne Mirabilis a réussi à s'imposer à la fin des années nonante. La technologie 'instant messaging' encore innovante à l'époque a en effet connu un succès foudroyant. Cela n'a pas échappé non plus à l'attention du fournisseur internet America Online (AOL), qui a mis en 1998 quelque 287 millions de dollars sur la table pour s'emparer de Mirabilis.

Chez nous aussi, ICQ est devenu un programme de 'chat' (causette) populaire à la fin des années nonante. Mais lorsque Microsoft fit tourner à plein régime sa machine de marketing à propos de MSN Messenger, c'en fut vite fini de la popularité d'ICQ, surtout en Europe. Malgré sa vaste base de clients, ICQ ne réussit en effet pas à convaincre la majorité des surfeurs de continuer à utiliser ses services. En Russie, par contre, ICQ est parvenu à poursuivre sa croissance.

En décembre de l'an dernier et suite aux fortes pertes subies, AOL a été scindée de la société de médias Time Warner, et ICQ - tout comme plusieurs autres activités n'appartenant pas (plus) au coeur de métier de l'entreprise - a été mis en vente. Ce n'est pas un hasard si, au début de ce mois, deux candidats repreneurs russes se sont présentés pour acquérir ICQ. C'est que le service de 'chat' ICQ est aujourd'hui encore utilisé au niveau mondial par quelque 42 millions de personnes, dont 18,5 millions en Russie.

En fin de compte, c'est donc Digital Sky Technologies qui a mis la main sur ICQ. En tout, la principale entreprise internet de Russie et d'Europe de l'Est versera 187,5 millions de dollars, soit plus de 100 millions de dollars en moins que le montant payé en son temps par AOL pour l'acquérir.

En savoir plus sur:

Nos partenaires