Un juge allemand entend mettre fin aux suggestions offensantes de Google

15/05/13 à 10:48 - Mise à jour à 10:48

Source: Datanews

Les ajouts générés automatiquement dans Google ne peuvent plus apparaître en Allemagne, s'ils sont offensants ou insultants.

Un juge allemand entend mettre fin aux suggestions offensantes de Google

Ce jugement a été rendu par un tribunal fédéral et porte sur ce qu'on appelle la fonction 'autocomplete'. Il s'agit d'une commande de recherche par laquelle l'utilisateur saisit par exemple le terme 'data' et se voit automatiquement suggérer 'Data News' ou 'Dataflow' par Google.

Mais cela ne se passe pas toujours aussi bien. Google collecte ces résultats sur base de la fréquence de saisie ou de cliquage des gens. Cela signifie que dans le cas d'une histoire qui a la vie dure ou d'un scandale, un nom de personne peut aussi être associé à certains termes. C'est ainsi que pour 'Silvio Berlusconi', le terme 'mafia' est directement suggéré.

Google annonce qu'elle regrette le jugement rendu en Allemagne. L'entreprise estime qu'elle ne doit pas être tenue pour responsable du contenu 'autocomplete', parce que celui-ci est automatiquement généré sur base des agissements des utilisateurs.

Scientologie

Selon Associated Press, les problèmes ont commencé, lorsque pour le terme-clé 'Scientology', le mot 'fraude' était suggéré. Google ne doit cependant pas agir préventivement, dès que quelqu'un lui signale qu'elle est tenue de juger si une suggestion est insultante ou non.

La scientologie n'est du reste pas la seule à vouloir voir disparaître la fonction 'autocomplete'. Il y a aussi le cas de Bettina Wulff, l'épouse de l'ex-président allemand Christian Wulff, qui a intenté un procès à l'entreprise, parce que son nom avait été associé à la prostitution.

En savoir plus sur:

Nos partenaires