Uber aurait traqué les chauffeurs de Lyft au moyen d'une appli

14/04/17 à 12:31 - Mise à jour à 12:30

Source: Datanews

Uber aurait utilisé un logiciel pour espionner les chauffeurs de son concurrent Lyft.

Uber aurait traqué les chauffeurs de Lyft au moyen d'une appli

© Reuters

De 2014 à 2016, le service de taxi Uber aurait exploité un programme baptisé 'Hell' pour traquer la concurrence. Voilà ce qu'on peut lire dans un rapport publié sur le site d'actualités The Information. Le logiciel aurait eu recours à de faux comptes pour savoir où se trouvaient les chauffeurs de la concurrence et pour les pister donc. En répartissant intelligemment ces faux comptes en fonction de l'emplacement, Uber était alors à même de cartographier de grandes parties d'une ville par exemple, selon The Information. Une faille dans le système de Lyft aurait en outre permis à Uber de suivre des chauffeurs spécifiques via leur jeton ID. Uber était ainsi capable d'apprendre à connaître leurs habitudes et de savoir quels chauffeurs travaillaient tant pour elle que pour Lyft. Uber pouvait alors tenter de convaincre ces chauffeurs de laisser tomber Lyft.

Si ces accusations peuvent être prouvées, Uber pourrait (pour la énième fois) être impliquée dans un nouveau procès. Le contrat d'utilisation de Lyft n'autorise en effet pas que des utilisateurs se faussent passer pour quelqu'un d'autre. Et c'est sans parler de plaintes plus graves encore comme 'l'espionnage industriel'. Précédemment, le service de taxi avait déjà connu des problèmes avec une appli baptisée Greyball, avec laquelle ses chauffeurs auraient pu échapper au contrôle des autorités locales. Ce logiciel a entre-temps été adapté, à en croire Uber.

En savoir plus sur:

Nos partenaires