Toyota, Ericsson et Intel vont créer un système de données pour voitures connectées

14/08/17 à 12:10 - Mise à jour à 12:09

Source: Datanews

Quelques acteurs technologiques vont, dans le cadre de l'Automotive Edge Computing Consortium, collaborer à un écosystème, afin de mieux transférer les données des véhicules connectés.

Toyota, Ericsson et Intel vont créer un système de données pour voitures connectées

© BELGAIMAGE

Il est question ici de données liées aux déplacements intelligents, de la création de cartes avec des données en temps réel, ainsi que d'une assistance à la conduite basée sur le nuage. Outre Toyota, Ericsson et Intel, la consortium accueille aussi NTT DOCOMO, DENSO et Nippon Telegraph et est ouvert à d'autres acteurs encore.

L'objectif du groupe repose sur l'estimation, selon laquelle toutes les voitures connectées enverront d'ici 2025 dix exa-octets de données par mois. Cela nécessitera une nouvelle architecture pour les réseaux et les machines qui devront traiter toutes ces données. Le consortium envisage entre autres l''edge computing', une technologie par laquelle les données sont d'abord traitées localement, puis transférées vers le nuage.

Toyota semble surtout se focaliser sur le traitement des données. Il ne s'agit toutefois pas ici du premier groupe qui cible les voitures connectées et intelligentes. C'est ainsi qu'Audi, BMW et Mercedes ont déjà conclu une collaboration axée sur Here Maps, une technologie capable à l'avenir de collecter les données de voitures de différentes marques en vue de fournir des informations précises sur l'état du trafic par exemple.

Nos partenaires