Tout le monde sera-t-il dans les nuages dans dix ans?

20/09/16 à 11:46 - Mise à jour à 11:46

D'ici 2025, 80 pour cent des applications professionnelles devraient tourner dans le nuage (public). C'est du moins ce que pense Mark Hurd, CEO de l'entreprise 'cloud' Oracle.

Tout le monde sera-t-il dans les nuages dans dix ans?

© Belga

Mark Hurd, CEO d'Oracle, prévoit que d'ici 2025, quatre-vingts pour cent des applications professionnelles tourneront dans un centre de données d'un nuage public. "Les seuls centres de données que les entreprises gèreront encore elles-mêmes, seront ceux intégrant des logiciels hérités pour lesquels il n'existe pas d'alternative commerciale", a-t-il déclaré lors de son discours thématique prononcé à Oracle OpenWorld. Et d'ajouter qu'alors que 80 pour cent des budgets IT sont actuellement consacrés à la maintenance, ce même pourcentage sera dédié au nuage à l'horizon 2025.

Comme Oracle aime se qualifier elle-même d'entreprise 'cloud' en croissance la plus rapide au monde, ces prévisions ne tombent donc pas vraiment du ciel. Elles ont cependant de quoi étonner, quand on sait que l'IT professionnelle stagne fortement depuis quelques années déjà. La croissance mondiale de l'IT professionnelle en était à zéro pour cent l'année dernière, mais cela n'a quand même pas empêché les entreprises 'cloud' de progresser sur ce marché. Au niveau des chiffres trimestriels annoncés la semaine dernière par Oracle, les services SaaS (Software as a Service) et PaaS (Platform as a Service) ont progressé de 82 pour cent. Le trimestre dernier, les rentrées totales issues du nuage se sont élevées à 969 millions de dollars pour Oracle, soit 59 pour cent de plus que durant le trimestre précédent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires