Tout le monde pourra bientôt vérifier Twitter

09/03/18 à 15:56 - Mise à jour à 15:55

Le CEO de Twitter, Jack Dorsey, entend rendre le système de vérification disponible pour tout le monde. Voilà qui devrait stimuler la crédibilité de la plate-forme.

Tout le monde pourra bientôt vérifier Twitter

© iStock

C'est fin 2009 que Twitter introduisit le système de vérification. L'objectif était de donner aux utilisateurs une manière claire de confirmer la légitimité d'un compte. Le système était destiné aux personnalités publiques susceptibles d'être parodiées ou imitées. Les célébrités vérifiées voyaient aboutir une petite coche bleue à côté de leur nom, afin d'établir une nette distinction entre le compte officiel et des comptes factices.

Plus qu'un badge

Après un certain temps, le système évolua pour devenir plus qu'un simple 'badge' indiquant que le compte est bien réel. Twitter se mit à proposer davantage de fonctions aux utilisateurs vérifiés, comme des statistiques sur les scores de leurs tweets. Les versions bêta des nouvelles fonctions aboutissaient aussi d'abord chez eux.

En outre, on ne sait jamais très clairement ce qu'il fallait précisément faire pour être vérifié. Il n'existait pas de critères fixes et souvent, il fallait simplement attendre que Twitter prenne contact avec vous pour être vérifié.

En novembre 2017, Twitter décida de fermer la plate-forme de vérification après le tumulte provoqué par la vérification de Jason Kessler, l'organisateur de l'action de protestation d'extrême-droite aux Etats-Unis. Il devint alors manifeste pour Twitter que la signification de la coche bleue avait fortement changé. Ce qui devait servir à identifier rapidement un profil officiel, était désormais considéré par les utilisateurs comme un 'cachet d'approbation' de la part de Twitter.

Un contexte élargi

Ces quatre derniers mois, on pensait que Twitter allait donc réfléchir à une manière de réinventer le système de vérification. L'entreprise souhaite à présent ouvrir le système à tous les ses utilisateurs et plus seulement aux personnalités publiques.

De plus, Twitter entend élargir le contexte proche de la coche bleue. Les utilisateurs pourraient ainsi faire vérifier différents faits sur eux-mêmes. Dans un flux Periscope, Dorsey cita l'exemple d'un joueur de basketball. S'il s'avère lors de la vérification que quelqu'un est un joueur de basketball, d'autres utilisateurs peuvent alors tenir compte de ce contexte et ainsi prononcer un jugement sur la légitimité de ses tweets.

Une coche bleue pour tout le monde ne sera toutefois probablement pas encore pour demain. Selon Dorsey, la priorité du nouveau système sera de vérifier les candidats aux élections présidentielles américaines de 2020.

En savoir plus sur:

Nos partenaires