TomorrowNow : des lendemains qui déchantent

22/07/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

D'ici à la fin d'octobre, SAP va arrêter les activités de sa filiale TomorrowNow, la société d'assistance qui a plongé SAP dans un douloureux conflit juridique avec Oracle.

D'ici à la fin d'octobre, SAP va arrêter les activités de sa filiale TomorrowNow, la société d'assistance qui a plongé SAP dans un douloureux conflit juridique avec Oracle.

Au 31 octobre 2008, les quelque 225 clients de TomorrowNow auront été transférés à d'autres organisations d'assistance ou à Oracle.

TomorrowNow fournit des services d'assistance pour les logiciels commerciaux de tiers, dont notamment Oracle. SAP a repris l'entreprise en 2005, au moment où a été annoncée la reprise de Peoplesoft par Oracle. Avec TomorrowNow, SAP voulait proposer une alternative à l'assistance directe d'Oracle (et, bien entendu, faciliter le passage des clients à ses logiciels SAP).

Pour SAP, cette décision a toutefois entraîné de douloureuses conséquences juridiques, sous la forme d'une action intentée par Oracle et [qui est toujours en cours]. Des collaborateurs de TomorrowNow auraient téléchargé massivement de la documentation d'assistance et du code d'Oracle, autant d'éléments protégés par les droits d'auteur. Après une enquête interne, SAP a reconnu les faits. L'arrêt des activités de TomorrowNow ne signifie pas pour autant que l'action en justice est éteinte.

Cette cessation d'activité n'est pas vraiment une surprise, dans la mesure où, dès novembre dernier, SAP avait remercié l'ensemble du senior management de TomorrowNow et avait publiquement évoqué une vente de l'entreprise. SAP affirme que toute cette opération n'aura aucun impact sur ses résultats.

Nos partenaires