Tim Cook envisage un avenir pour les fonctions médicales et un rôle crucial pour l'Apple Watch

25/05/16 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Tim Cook, CEO d'Apple, pense que son entreprise va dans le futur de plus en plus se concentrer sur les fonctions médicales. L'Apple Watch y jouera un rôle crucial en tant qu'instrument de mesure de ce qui se passe dans le corps humain.

Tim Cook envisage un avenir pour les fonctions médicales et un rôle crucial pour l'Apple Watch

© Reuters

Tim Cook a tenu ces propos lors de Startup Fest Europa, qui débute aujourd'hui à Amsterdam. La montre intelligente servira aussi d'ordinateur dans la voiture. 'Je la considère comme le graal au niveau de la surveillance du corps humain. Tout n'est pas encore possible aujourd'hui du point de vue technique. Mais à l'avenir, nous nous demanderons comment nous avons pu si longtemps nous passer de ce genre de montre. Dans une voiture, l'on voit parfois s'allumer un voyant, parce qu'il manque d'huile par exemple. La voiture vous informe que vous devez faire quelque chose. Désormais, il en ira de même pour notre corps car nous ne pouvons pas tout savoir. Parfois, nous ignorons même que quelque chose cloche en l'absence d'un symptôme.' Cook estime que l'Apple Watch - en collaboration avec d'autres appareils - pourra faire en sorte que notre vie soit prolongée et que sa qualité soit améliorée.

Les applis en sont encore à leurs balbutiements

L'ex-commissaire européenne Neelie Kroes a posé des questions à Cook lors de l'ouverture de Startup Fest. A celle de savoir ce qu'il pensait des applis actuelles, il a répondu qu'elles se trouvaient encore et toujours à un stade précoce. 'Elles se trouvent encore surtout dans le segment à la consommation, et il y a encore pas mal de pain sur la planche.' Ici aussi, il existe des possibilités pour le secteur de la santé, selon Cook, mais il manque également beaucoup d'applis professionnelles en général.

En tant qu'ex-commissaire européenne en charge de la concurrence, Kroes s'est demandée pourquoi Apple ne considérait pas les opérateurs télécoms comme des intermédiaires. Apple recherche à présent surtout la collaboration d'opérateurs locaux pour ses nouveaux appareils, ce qui ne plaît pas toujours aux consommateurs, selon Kroes. Tim Cook a répondu en ces termes: 'Nous nous focalisons surtout sur la création d'un appareil, pas sur un réseau, car nous nous y connaissons moins. Il est malaisé aussi d'être un opérateur d'envergure mondiale.'

Apple face au FBI

Il y a deux mois, Apple défrayait la chronique en s'opposant publiquement au FBI. Le service de renseignements voulait qu'Apple déverrouille l'iPhone 5C de l'un des tueurs de San Bernardino, mais Apple refusa de collaborer. L'entreprise technologique fit à cette occasion l'objet de pas mal d'éloges, mais aussi de critiques. Cook a expliqué pourquoi le cryptage était si important pour son entreprise.

'Je pense que les entreprises doivent défendre des valeurs. Elles sont crées par des personnes et doivent, tout comme ces dernières, avoir une âme. Nous ne pouvons pas tout faire, mais Apple se concentre sur le climat, l'enseignement, les droits de l'homme et le respect de la vie privée car ce dernier point est aussi un droit fondamental de l'homme.' Selon Cook, l'on a retrouvé après la tuerie de San Bernardino, plusieurs téléphones écrasés des auteurs. Ils n'étaient plus utilisables, mais l'iPhone 5C concerné était lui encore intact. 'Nous avons collaboré avec le FBI dans la mesure où nous lui avons transmis le backup de l'iCloud et les métadonnées, mais le FBI voulait que nous allions plus loin.' Le FBI voulait en fait qu'Apple crée un logiciel permettant de contourner la sécurité, afin de rendre accessible tout le contenu du téléphone. 'Mais il y a certaines choses au niveau technologique que l'on ne doit pas faire, et cela, c'en était une. Si l'on avait créé ce logiciel, il aurait pu être utilisé à d'autres fins indésirables.'

Nos partenaires