Tim Cook avait quasiment dit 'non' à Apple en 1998

06/06/13 à 12:03 - Mise à jour à 12:03

Source: Datanews

Il s'en est fallu de peu que l'actuel CEO Tim Cook ne travaille jamais pour Apple. Ses proches amis et son bon sens lui disaient en effet 'non', alors que son intuition lui disait 'oui'.

Tim Cook avait quasiment dit 'non' à Apple en 1998

Lors d'une récente interview à la Duke University américaine, le directeur d'Apple, Tim Cook, est revenu sur sa décision de rejoindre Apple en 1998. A ce moment et après avoir passé douze années chez IBM, il était au service du fabricant de hardware Compaq très florissant à l'époque (l'entreprise fut intégrée au début des années 2000 à Hewlett-Packard). Apple était alors en nettement moins bonne santé et flirtait même avec la faillite.

Tim Cook: "Les gens chez qui je prenais conseil, me disaient: 'Il ne faut pas faire çà' ou 'Tu es fou. Tu travailles pour la principale entreprise informatique au monde. Comment peux-tu imaginer un seul instant t'en aller chez Apple? Aurais-tu perdu la raison?' Et pourtant, une petite voix tout au fond de moi me disait: 'Go west, man. Go west'. Et il faut parfois savoir suivre son intuition. Je suis une personne analytique, mais je n'y ai pas fait appel pour les principales décisions que j'ai prises dans ma vie. Ces décisions reposent sur mon intuition."

C'est donc son intuition qui l'a mené à Steve Jobs, avec qui il parla d'un emploi chez Apple en 1998. "Ce fut une rencontre très intéressante", affirme Cook. "L'entretien n'avait débuté que depuis cinq minutes que je savais déjà que je voulais travailler pour Apple. Je ne m'y étais pas du tout attendu."

Et voilà comment Tim Cook rejoignit Cupertino. Il fut d'abord pendant quelques années COO d'Apple, avant de prendre la suite de Steve Jobs en 2011 au poste de directeur général. Mais il s'en est donc fallu de peu qu'il ne fasse jamais partie d'Apple.

En savoir plus sur:

Nos partenaires