Testostérone

29/05/08 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Datanews

Comment réagireriez-vous si subitement, votre patron devenait une patronne? Si les Docksides devenaient des talons aiguilles? Si un trois pièces se transformait soudain en un tailleur? Faut-il qu'un avis de service ait été publié au préalable? Veuillez désormais m'appeler Madame. Et qu'adviendra-t-il de ces blagues d'un goût douteux sur les femmes en général, et les blondes en particulier. Des interminables discussions aux toilettes? Des apartés entre hommes? Quand la testostérone prend le dessus.

Comment réagireriez-vous si subitement, votre patron devenait une patronne? Si les Docksides devenaient des talons aiguilles? Si un trois pièces se transformait soudain en un tailleur? Faut-il qu'un avis de service ait été publié au préalable? Veuillez désormais m'appeler Madame. Et qu'adviendra-t-il de ces blagues d'un goût douteux sur les femmes en général, et les blondes en particulier. Des interminables discussions aux toilettes? Des apartés entre hommes? Quand la testostérone prend le dessus.

Ils ont dû en tirer une drôle de tête les collaborateurs de Robert [quand ils ont vu apparaître Kate]. Robert était le patron du prestataire britannique de services d'hébergement Memset. Pour devenir désormais Kate. Car voici deux ans, Robert s'est fait opérer pour prendre le prénom de Kate. "L'impression prévaut toujours que les femmes sont moins bonnes en technologie, soupire Kate. Sans être arrogeant, j'ose prétendre que plus je devenais une vraie femme, plus il était difficile de me faire avaler des histoires de 'business cases' complexes et techniques."

Le cliché a la vie dure. Les femmes et l'IT, c'est le mariage de l'eau et du feu. Faut-il apporter d'autres preuves? Ou avez-vous compris? Pouvez-vous me passer votre collègue masculin? Peut-être est-il enfin temps d'abandonner ses préjugés? Foutaises. Faire table rase, repartir à zéro. En Grande-Bretagne, dans le secteur informatique, les femmes gagnent 23% de moins que les hommes. Un quart en moins à travail identique. Et qu'en est-il en Belgique? Des études existent-elles sur le sujet? Les femmes gagnent davantage. Ah oui? Finies les discriminations, place aux femmes de l'IT, place aux informaticiennes. Aussi longtemps qu'il ne s'agit pas d'un homme que je devrai appeler demain Madame. J'aurais personnellement des difficultés à m'y habituer.

Nos partenaires