Téléphonie 3.5G : 300 millions d'abonnés dans cinq ans

24/07/06 à 00:00 - Mise à jour à 23/07/06 à 23:59

Source: Datanews

Selon Informa, la maturité des technologies haut débit mobile sur les téléphones compatibles permettra de multiplier par dix le nombre d'abonnés.

Un cabinet d'analystes IT estime que le nombre d'abonnés aux services de téléphonie mobile 3.5 G passera de 2,5 millions en 2006 à plus de 300 millions en 2011.Mais ces belles perspectives annoncées par [Informa Telecoms & Media] sont légèrement ternies par un avertissement des mêmes analystes, qui estiment que les carences matérielles freineront quelque peu la croissance du marché sur la période 2006-2007."Face au manque d'appareils compatibles et de contenu, les services WCDMA ("Wideband Code Division Multiple Access", standard de téléphonie de 3ème génération) et EV-DO ("Evolution Data Optimized", réseau sans fil haute vitesse) ont été retardés et ont mis du temps à se développer. Les nouveaux services HSDPA ("High Speed Downlink Packet Access.", lien descendant ­ du réseau vers le terminal ­ à haut débit en mode paquets) et EV-DO Revision A risquent de rencontrer les mêmes types de problèmes.", a déclaré Malik Saadi, analyste principal chez Telecoms & Media et co-auteur du rapport stratégique sur les futurs services de téléphonie mobile à haut débit (Future Mobile Broadband Strategic Report).Malik Saadi fait remarquer que la plupart des services HSDPA s'exécutent uniquement avec des cartes PC et des notebooks, malgré l'arrivée de nombreux combinés compatibles "Il est très surprenant de constater qu'au mois de juin, aucun grand opérateur n'ait proposé de plans pour les combinés EV-DO Rev. A, alors qu'il existe déjà des cartes de données", a-t-il déclaré.L'étude révèle qu'un manque de téléphones compatibles risque de ralentir le développement massif des services de téléphonie mobile 3.5G en 2006-07, mais elle prédit également que la technologie arrivera à maturité en 2008, ce qui se traduira par une forte augmentation des ventes de combinés 3.5G et du nombre d'abonnés dès 2008-2009. D'ici 2011, les téléphones représenteront 85% des appareils 3.5G vendus, les 15% restants étant des notebooks et des cartes PC.Le rapport définit les abonnés des services de téléphonie mobile haut débit 3.5G comme des abonnés utilisant les services basés sur les technologies HSDPA, HSUPA, EV-DO Revision A ou EV-DO Revision B. Selon l'étude menée par Informa, la technologie mobile WiMax ("Worldwide Interoperability for Microwave Access", technologie hertzienne de transmission de données à haut débit) concurrencera les services HSDPA et EV-DO Rev A/B sur le marché de la téléphonie mobile, mais elle souffrira bien plus que ces technologies de l'arrivée retardée des notebooks et des téléphones compatibles."Jusqu'en 2011, la technologie mobile WiMax jouera un rôle mineur sur le marché de la téléphonie mobile à haut débit, pour la simple raison que les notebooks et tablettes compatibles Mobile WiMax ne feront leur entrée massive sur le marché qu'à partir de 2008-2009, les téléphones compatibles WiMax n'étant quant à eux programmés qu'après 2010", précise le co-auteur du rapport Mike Roberts, analyste principal du cabinet Informa Telecoms & Media."A titre de comparaison, les notebooks et les téléphones HSDPA sont déjà disponibles sur le marché, ce qui signifie que le marché du HSDPA possède une avance d'un an ou deux sur celui du mobile WiMax."Mike Roberts précise bien que ces quelques zones d'ombre n'empêcheront pas la technologie WiMax d'effectuer une percée significative sur les segments de téléphonie fixe, nomade et mobile en 2006-2011, bien que de nombreux abonnés WiMax préféreront les modems d'intérieur fixes aux appareils mobiles.

Nos partenaires