Télépéage expérimental au printemps à Louvain

14/01/11 à 11:32 - Mise à jour à 11:32

Source: Datanews

Ce printemps, la ville de Louvain va entamer un projet pilote de péage électronique.

Télépéage expérimental au printemps à Louvain

© Belga Picture

Ce printemps, la ville de Louvain va entamer un projet pilote de péage électronique. Voilà ce qu'a déclaré Dirk Robbeets, l'échevin louvaniste de la mobilité (sp.a). Le projet accuse un retard de pratiquement un an, parce qu'une demande de subsides auprès du gouvernement flamand a été finalement rejetée.

Le système a déjà été testé avec succès à Eindhoven (voir également Data News n° 25 de 2009). Un groupe comprenant notamment IBM, NXP, Mobistar, Touring et Magicview entend à présent répéter l'expérience à Louvain. "Il y a quelques semaines, nous nous sommes réunis avec toutes les parties concernées. L'objectif est de démarrer au printemps, a ajouté Robbeets. Dans un premier temps, nous équiperons de la technologie jusqu'à 50 voitures."

La ville de Louvain a déjà réservé 50.000 EUR pour le projet sur deux ans. "Comme nous ne recevrons pas de subsides, nous allons devoir organiser le projet par nous-mêmes. Mais nous avons associé une obligation de résultat au financement. Nous n'allons pas uniquement nous lancer dans une expérience de télépéage, mais nous examinerons aussi à la loupe le comportement des conducteurs en quête d'une place de parking."

NXP a développé une puce qui capte les signaux des satellites GPS et détermine l'endroit où se trouve la voiture. Via une connexion GSM, ces données seront transmises à un serveur. Pour le télépéage, il sera possible sur cette base de calculer le prix d'un trajet déterminé à une heure donnée.

A l'origine, le gouvernement bruxellois avait aussi montré son intérêt pour cette expérience, mais il s'est ensuite rétracté. Dans la capitale, l'on envisage à présent davantage le modèle londonien d'une taxation à l'entrée de la ville.

En savoir plus sur:

Nos partenaires