Telenet ne cesse de croître

06/08/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Alors que d'autres entreprises se demandent pourquoi leurs résultats régressent, la question que se pose Telenet, est plutôt de savoir pourquoi tout continue à si bien marcher pour elle. "Honnêtement, nous n'avons aucune réponse", déclare le CEO, Duco Sickinghe, lors de la présentation des chiffres trimestriels, une fois encore très bons.

Alors que d'autres entreprises se demandent pourquoi leurs résultats régressent, la question que se pose Telenet, est plutôt de savoir pourquoi tout continue à si bien marcher pour elle. "Honnêtement, nous n'avons aucune réponse", déclare le CEO, Duco Sickinghe, lors de la présentation des chiffres trimestriels, une fois encore très bons.

Traditionnellement, le deuxième trimestre s'avère difficile pour les opérateurs télécoms. Belgacom par exemple a reconnu en juillet ressentir la pression du ralentissement de la croissance économique.

Télévision payante et internet

Il apparaît aujourd'hui que le chiffre d'affaires semestriel de Telenet a encore progressé de 8 pour cent à 492,5 millions d'euros, et son bénéfice d'exploitation de 12 pour cent à 115,7 millions et ce par rapport à l'an dernier. La marge du cash flow d'exploitation (ebitda) a atteint un phénoménal 50,4 pour cent au cours du dernier trimestre. L'apport mensuel moyen par client y a grimpé de pas moins de 12 pour cent à 32,6 euros. C'est la télévision payante (+25 pour cent) et l'internet (+10 pour cent) qui se sont distingués le plus.

Téléphonie

Même la téléphonie, qui est ailleurs un service en recul, a progressé de 6 pour cent au premier semestre. Au niveau du nombre d'abonnés à la téléphonie, Telenet en est actuellement à 589.000, ce qui représente une hausse de 18 pour cent en un an. Telenet dispose ainsi en Belgique d'une part de marché de 21 pour cent, estime Duco Sickinghe. Telenet ne donne pas de chiffres pour sa zone d'action proprement dite, la Flandre.

Telenet Solutions

Telenet Solutions, les activités pour les entreprises, a vu son chiffre d'affaires augmenter de 12 pour cent, même si cela ne dit évidemment rien quant au bénéfice enregistré. Si l'on y inclut le chiffre d'affaires d'Hostbasket, Telenet Solutions a même crû de 18 pour cent. La seule indication selon laquelle Telenet souffre quand même légèrement de la situation économique, c'est que le nombre de clients de solutions internet meilleur marché a un peu progressé pour passer de 17 pour cent en mars en 2007 à 21 pour cent en juin 2008. "Mais cela est dû en partie aussi au fait que ces produits bon marché sont devenus nettement plus performants", fait observer finement Renaat Berckmoes, le directeur financier.

Intérêts supérieursLe bénéfice net a cependant reculé de pas moins de 58 pour cent, du fait que les charges des intérêts de Telenet ont grimpé de 43 pour cent à 76,6 millions d'euros. Il s'agit là entre autres d'une conséquence de l'endettement plus important après le versement d'un dividende exceptionnel de 656 millions d'euros en novembre. Le bénéfice semestriel net de Telenet a été de 49 millions d'euros contre 117,7 millions d'euros lors du premier semestre de 2007. L'endettement est aujourd'hui de 58 pour cent supérieur à ce qu'il était, il y a un an, mais il a relativement reculé en deçà de 4 fois l'ebitda (bénéfice avant impôts, intérêts, amortissements et dépréciations). La dette nette de Telenet est de quelque 1,85 milliard d'euros. En 2007, lors du refinancement de sa dette - juste avant que la crise du crédit n'éclate -, Telenet a cependant réussi à réduire de quelque 10 pour cent son taux d'intérêt moyen.

Interkabel absorbé en septembreAu terme du troisième trimestre, Telenet donnera davantage d'explications à propos de ses projets en téléphonie mobile. Fin juin, l'entreprise possédait 73.000 abonnés GSM, pour lesquels elle achète à présent le service à Mobistar. Duco Sickinghe s'attend à ce que les communes approuvent en septembre déjà la vente à Telenet des activités Interkabel avec leurs 775.000 téléspectateurs flamands. Telenet pourra alors consolider les résultats d'Interkabel à partir d'octobre, ce qui représentera de nouveau un solide stimulant pour ses performances.

Sans tenir compte d'Interkabel, Telenet a revu ses attentes en matière de croissance de son bénéfice (ebitda) pour 2008 de +6-8 pour cent à +8-10 pour cent. "Nous sommes convaincus que notre première prévision pour 2008 était très conservatrice", a déclaré Renaat Berckmoes, le directeur financier. Telenet s'en tient cependant encore et toujours à une prévision de croissance de son chiffre d'affaires de 5 à 6 pour cent.

"Pas d'augmentation des tarifs en vue"

Telenet n'a pas le projet concret de revoir ses tarifs à la hausse. Voilà ce qu'a déclaré son CEO, Duco Sickinghe, hier mardi lors de la présentation des résultats semestriels. Plus tôt dans la journée de mardi, Belgacom avait de son côté annoncé qu'un certain nombre de tarifs, entre autres des appels vers des numéros fixes et les abonnements de téléphonie, augmenteront au 1er octobre 2008. "Telenet n'a pour l'instant aucun plan concret de hausses de prix éventuelles", a ajouté Sickinghe. "Mais comme toute entreprise, nous tenons à l'oeil la hausse des coûts en raison de l'inflation."

Nos partenaires