Seaters comble les sièges vides

10/02/15 à 13:41 - Mise à jour à 13:42

Source: Trends-Tendances

La startup belge Seaters annonce un investissement de 4 millions de dollars en vue de déployer dans les plus brefs délais au niveau international sa technologie consistant à combler les sièges inoccupés dans les salles et stades où toutes les places ont pourtant été vendues.

Seaters comble les sièges vides

© BELGA

Plus de 7.500 collaborateurs de BNP Paribas Fortis utilisent déjà l'appli pour iOS et Android ou la version sur internet. En quelques clics de souris, ils choisissent n'importe quel événement à guichets fermés pour lequel ils souhaitent encore obtenir un ticket d'entrée, et prennent place dans la file d'attente numérique. Si une ou deux place(s) se libère(nt) - il n'est pas possible d'en obtenir davantage par personne - et que c'est à leur tour, le ou les ticket(s) est(sont) pour eux. Ultérieurement, BNP Paribas entend aussi proposer la technologie à ses clients.

Les trois fondateurs de l'entreprise Seaters installée à Diegem ont considéré les sièges vides d'événements sportifs ou musicaux à guichets fermés comme une opportunité professionnelle. En fait, 2 à 10 pour cent des sièges de stades dont les places sont entièrement vendues, restent inoccupés. La technologie 'cloud' de Seaters entend aussi mettre fin aux prix excessifs demandés pour des places laissées vacantes.

Files d'attente

Après BNP Paribas Fortis, Seaters a accueilli son deuxième client avec le Club de Bruges. L'utilisateur de l'appli peut ouvrir deux types de file d'attente numérique: publique ou privée. L'appli de Seaters est gratuite. L'entreprise réalise des rentrées financières en demandant un coût de distribution de 20 pour cent aux organisateurs qui ouvrent des files d'attente. D'ici le début de la nouvelle saison de football, Seaters souhaite ajouter une nouvelle fonction à l'appli pour permettre aux abonnés qui ne peuvent assister à un match de mettre leur siège à disposition du club contre remboursement.

Avec le capital qu'elle a déjà récolté, Seaters s'est ménagé une position d'attaque intéressante, mais il lui reste encore du pain sur la planche:convaincre les organisateurs et les entreprises, veiller à ce que la technologie soit bien accueillie par des milliers de nouveaux clients et contrer les attaques lancées par de possibles concurrents du secteur de la billetterie qui ne veulent pas abandonner sans combattre ce marché des sièges vides à un nouveau venu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires