SAPPHIRE 06 : le choix des interfaces

01/06/06 à 00:00 - Mise à jour à 31/05/06 à 23:59

Source: Datanews

Comment faciliter la "consommation" de l'information comprise dans les systèmes SAP ? La question est au coeur de SAPPHIRE Paris, où SAP a présenté une démo de son projet Muse.

"L'utilisateur SAP, en fonction de ses besoins ou de l'endroit où il se trouve, pourra passer d'une interface à une autre," a expliqué Shai Agassi, le président "produits et technologies" de SAP lors de la conférence utilisateurs de Paris. Qu'il soit directeur d'un département, comptable ou simple "information worker", l'utilisateur SAP pouvait déjà "consommer" l'information à partir d'un simple browser, via la technologie portail de SAP. Désormais, il pourra également accéder aux systèmes ERP, SCM ou CRM à partir de Microsoft Office. Le projet Mendocino, la collaboration avec Microsoft annoncée l'année dernière, se concrétise par Duet. Disponible pour les (nombreuses) entreprises possédant à la fois Office et MySAP, Duet permet d'accéder à partir de Word, Excell ou Powerpoint à des outils comptables ou de gestion des ressources humaines. Diverses fonctionnalités vont s'ajouter progressivement au cours des prochains mois.Parallèlement, SAP a levé un coin du voile sur sa nouvelle interface utilisateur, baptisée Muse. Lors d'une démo, Shai Agassi a comparé l'environnement Muse avec l'environnement portail SAP actuel, en pointant les améliorations : écrans simplifiés, procédures guidées - "un peu comme lorsqu'on fait un achat sur Amazon" - aide contextuelle, possibilité de supprimer certains champs jugés inutiles, etc. "Et tout cela, sans toucher au code sous-jacent."Muse, qui sera disponible dans le courant de l'année prochaine, est en fait présenté comme un poste client "riche" de nouvelle génération, basé sur des standards ouverts. SAP estime qu'un retour à un "client riche" s'impose dans certains cas où le simple browser doit avouer ses limites en matière de performances. Certaines tâches sont en effet rapatriées sur le PC offline. Muse a été développé en collaboration avec Intel pour améliorer les performances du processeur client, tandis qu'une bonne part de la technologie sous-jacente de rendu de l'information est en fait basée sur Flash d'Adobe. A en croire SAP, Muse ne ressusciterait pas des problèmes (qu'on croyait révolus) de gérabilité des parcs PC. La complexité de maintenance serait réduite du fait que Muse est basée sur des standards Adobe."En plus du portail SAP, il y a désormais Muse et Duet. Cela pourrait poser des problèmes pour le support IT," souligne Derek Prior, analyste chez AMR Research auprès de nos collègues de Vnunet.com.

Nos partenaires