Salesforce.com dans les nuages

04/11/08 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

"This is our core strategy, love." Voilà comment Marc Benioff, CEO et président de Salesforce.com a qualifié les nouveaux accords conclus avec Facebook et Amazon Web Services.

"This is our core strategy, love." Voilà comment Marc Benioff, CEO et président de Salesforce.com a qualifié les nouveaux accords conclus avec Facebook et Amazon Web Services.

Lors de son sixième événement Dreamforce qui attire quasiment 10.000 visiteurs de plus de 40 pays, le spécialiste SaaS Salesforce.com a annoncé une nouvelle plate-forme web, mais aussi des relations avec Facebook et Amazon Web Services.

En annonçant Force.com 'Sites', Salesforce.com va permettre aux entreprises de rendre accessibles publiquement leurs applications basées Salesforce.com via le web et ce, sans grands efforts.

En outre, Salesforce.com a fait la démonstration de la façon dont il est à présent aussi possible d'associer les applications Salesforce.com à Facebook et aux Amazon Web Services. De cette manière, les applications d'entreprise pourront par exemple être créées en combinaison avec Facebook (e.a. à des fins de recrutement) ou il sera possible d'utiliser notamment les services de stockage fournis par Amazon. Benioff table non seulement sur une intégration plus rapide avec les applications web de Google, mais aussi sur la possibilité de générer des applications puissantes sur la base d'un nombre beaucoup plus important de données disponibles.

En outre, Salesforce.com recherche activement des développeurs de logiciels qui veulent créer et proposer des applications non-CRM sur Force.com. C'est ainsi que Glovia - une filiale de Fujitsu - propose déjà une solution ERP pour les unités de production, tandis que Coda développe un environnement ERP.

A propos de l'annonce faite par Microsoft d'Azure Services - une appellation que Benioff n'a pas manqué d'écorcher -, le CEO a réagi sèchement en disant qu'il était intéressant de voir que Microsoft voyait également son avenir dans le 'cloud', mais que ce n'était pas grave car ce serait du 'MS only'. Pour lui, cela ne poserait aucun problème car Salesforce.com acceptera de collaborer.

Nos partenaires