Reynders à propos de Bellens: "Un licenciement possible? Bien sûr."

08/11/13 à 10:08 - Mise à jour à 10:08

Source: Datanews

Le vice-premier ministre MR Didier Reynders estime que le licenciement du directeur de Belgacom, Didier Bellens, s'impose.

Reynders à propos de Bellens: "Un licenciement possible? Bien sûr."

Le vice-premier ministre MR Didier Reynders estime que le licenciement du directeur de Belgacom, Didier Bellens, s'impose.

Pour le vice-premier ministre MR Didier Reynders, le licenciement du patron de Belgacom, Didier Bellens, est envisageable depuis les récents incidents. Sur les ondes de la VRT, Reynders a déclaré ce matin qu'"il est simplement impossible de continuer à travailler avec quelqu'un qui a si peu confiance en vous et réciproquement".

Contrat

Le contrat de Bellens lui garantirait toutefois un solide montant de départ. Mais selon Reynders, le directeur de Belgacom serait tout proche de "la faute grave", ce qui donnerait davantage d'options au gouvernement. Le vice-premier ministre MR a cependant souligné qu'il ne connaissait pas les détails de ce contrat.

Tant à la VRT qu'à la RTBF, Reynders a encore plaidé pour un nouveau règlement en matière de contrats signés avec des top-managers. "C'est l'ensemble du gouvernement qui doit être impliqué et pas seulement le ministre de tutelle", a expliqué Reynders. "Et pourquoi ne pas prévoir également une réelle transparence au niveau du Parlement pour les futurs contrats?"

Bellens rappelé à l'ordre

Quoi qu'il en soit, Bellens est convoqué ce vendredi par Jean-Pascal Labille (PS) suite aux déclarations émises hier par le CEO de Belgacom à propos du premier ministre Elio Di Rupo, qu'il a comparé à un petit enfant qui, à chaque fin d'année, "vient quémander son jouet de Saint-Nicolas", et à propos des autorités qu'il a qualifiées de "pire actionnaire" qu'il ait jamais connu.

Nos partenaires