Région wallonne : la sélection d'un 'CIO' progresse

25/03/09 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Le processus de désignation du nouveau "CIO" de la Région wallonne est pratiquement bouclé. Le comité de sélection a en effet établi un classement encore provisoire, sur base de 6 critères de sélection (expérience professionnelle, vision de la mission, capacité de gestion...).

Le processus de désignation du nouveau "CIO" de la Région wallonne est pratiquement bouclé. Le comité de sélection a en effet établi un classement encore provisoire, sur base de 6 critères de sélection (expérience professionnelle, vision de la mission, capacité de gestion...).

Reste à laisser le temps aux candidats battus d'introduire un éventuel recours, à confirmer- ou revoir- le classement provisoire et à obtenir l'officialisation du gouvernement wallon.

On se rappelle que, sur fond de modernisation de l'administration, la fusion des ministères MRW (Région wallonne) et MET (Equipements et Transports) en un nouveau SPW (service public wallon) avait résulté dans la nécessaire fusion des équipes IT et, dès lors, de la désignation d'un nouveau responsable.

L'appel à candidatures s'est faite en interne et le moins que l'on puisse dire est que les candidats ne se sont pas pressés au portillon puisqu'ils ne furent que 4 à postuler. Et encore les profils en lice et l'expérience qu'ils mettaient sur la table étaient-ils fort disparates. Parmi les conditions sine qua non pour pouvoir postuler figurait une nécessaire ancienneté de 8 ans. Un profil d'informaticien n'était pas forcément requis mais les candidats devaient par contre pouvoir, très logiquement, démontrer une expérience "en rapport avec le poste".

Le candidat arrivant en tête du classement provisoire est Thierry Bertrand, précédemment directeur de l'informatique du MRW, qui, depuis la fusion, porte le titre de directeur des solutions logicielles et des projets.

Au moins deux des trois candidats battus vont introduire une réclamation, estimant que les arguments cités pour expliquer le classement ne sont pas forcément conformes à la réalité. Ils ont jusqu'à la fin de la semaine pour introduire cette réclamation. Ce qui devrait déclencher une nouvelle séance devant le comité de sélection. Après quoi, ce dernier établira le classement définitif et le soumettra au gouvernement qui décidera de la nomination.

Rien, en principe, n'oblige le gouvernement à s'aligner sur le classement proposé mais quand on sait que le comité de sélection était composé de 3 membres, dont deux sont des représentants des cabinets Demotte (ministre-président, en outre en charge de l'informatique) et Courard (fonction publique), on peut imaginer qu'il n'y aura en tout cas pas blocage et revirement général...

Nos partenaires