Recherchés: enseignants ICT de l'enseignement secondaire

21/10/13 à 18:06 - Mise à jour à 18:06

Source: Datanews

Les enseignants d'informatique dans l'enseignement secondaire doivent collaborer pour réévaluer leur branche et pour exercer une pression sur les pouvoirs publics: telle est une conclusion d'I22N, le Forum voor Informaticawetenschappen (des sciences ICT).

Recherchés: enseignants ICT de l'enseignement secondaire

Lors du coup d'envoi de sa séance, le Forum I22N voor Informaticawetenschappen a jeté un premier regard sur le domaine proprement dit, à savoir sur les enseignants du réseau secondaire, les professeurs de l'enseignement supérieur et les bénévoles dans les initiatives informatiques extrascolaires pour savoir comment se présente l'enseignement ICT en Flandre. Ainsi que sur l'urgence du besoin pour les autorités et les pouvoirs organisateurs de changer radicalement de cap! En effet, aujourd'hui, il n'est souvent plus question d'un langage simpliste du genre 'cliquez ici et faites cela', qui ne convient absolument plus à l'apport possible de l'informatique dans le développement de la capacité d'apprentissage des étudiants (voire des élèves de l'enseignement primaire).

L'urgence de ce besoin a été illustré lors du coup d'envoi de la réunion sur base d'éminents rapports venant de l'étranger, notamment de Grande-Bretagne (par la Royal Society, excusez du peu!), de France, des Pays-Bas et d'Europe, ainsi que de solides exemples de ce que cela pourrait donner (comme aux Etats-Unis). Ces rapports sont des sources d'inspiration particulièrement riches, destinés à éviter que la Flandre (et la Belgique plus généralement) consacre encore du temps à rééditer ce genre d'études.

Davantage d'enseignants

Ce qui est important actuellement, c'est d'impliquer encore plus d'enseignants du réseau secondaire à l'initiative, afin de réunir l'éventail d'expériences le plus large possible. En outre, l'on recherche aussi davantage de membres issus de l'industrie (entreprises ICT et utilisateurs finaux), mais aussi des parents et des responsables politiques. Le but d'I22N est d'effectuer à plus long terme un changement stratégique, afin que l'ICT puisse être proposée en tant que branche à part entière, à côté d'autres sciences et ce, dans toutes les orientations.

A plus court terme, l'on travaillera sur ce qui pourrait être le contenu de la science ICT dans l'enseignement secondaire. L'on pourrait envisager ici un contenu minimum avec, en sus, du matériel qui pourrait être proposé en option dans les différentes orientations et niveaux. Conjointement, il faut également accorder de l'attention à la formation et au recyclage des enseignants ICT. Un rôle y est assurément dévolu aux personnes des entreprises ICT (avec des informations neutres), en sus de formations dans les écoles supérieures et les universités.

Un grand intérêt serait attribué aux initiatives susceptibles d'enthousiasmer les jeunes (filles et garçons à partir de l'âge de 7 ans) pour les activités STE(A)M (Science, Technology, Engineering, Arts, Mathematics). Il existe bien des académies d'art et de musique en activité extrascolaire, pourquoi ne pourrait-il dès lors pas y avoir une académie STE(A)M, comme on l'a suggéré. Parmi les exemples présentés, il y avait Coderdojo et Dwengo - deux initiatives internationales. Pour ce qui est de Coderdojo, une étude devrait du reste bientôt sortir, dans laquelle l'on examine si cette initiative incite à un plus grand afflux vers des études STEM à un niveau supérieur.

Une prochaine séance du Forum I22N Forum voor Informaticawetenschappen est prévue pour le début de l'année prochaine, mais les personnes intéressées peuvent entre-temps s'enregistrer et collaborer via le site web de l'organisation. Vivement recommandé.

En savoir plus sur:

Nos partenaires