Qui va racheter le BlackBerry?

21/12/11 à 12:30 - Mise à jour à 12:30

Source: Datanews

Tant Amazon, Nokia que Microsoft ont ces derniers mois caressé l'idée d'absorber RIM.

Qui va racheter le BlackBerry?

Tant Amazon, Nokia que Microsoft ont ces derniers mois caressé l'idée d'absorber le fabricant du BlackBerry, à savoir Research In Motion (RIM). Nokia et Microsoft souhaitaient lancer une offre conjointe, alors qu'Amazon a eu recours à une banque d'affaires pour examiner un éventuel rachat.

Research In Motion est sous pression depuis quelque temps déjà. Depuis juin 2008, son action a perdu 80 pour cent de sa valeur, dont 50 pour cent rien qu'en 2011. Ce qui plonge le fabricant de smartphones dans les problèmes, c'est le lancement trop lent de nouveaux appareils, le nombre trop restreint d'applications mobiles disponibles et le manque quasi-total d'appareils qui conviennent au consommateur moyen.

"RIM est cassée et si les co-CEO Jim Balsillie et Mike Lazaridis ne parviennent pas à recoller les morceaux, il est préférable de vendre l'entreprise", tel a été l'appel très clair lancé récemment par l'actionnaire Jaguar Financial. Cette entreprise en a tout doucement assez de voir comment le fabricant du BlackBerry autrefois si populaire s'enfonce de plus en plus et perd toujours davantage de son aura.

Amazon fut l'un des premiers acteurs à montrer son intérêt pour un rachat. Ce pionnier américain du nuage a demandé, il y a quelques mois, à une banque d'affaires d'examiner une éventuelle reprise de RIM, mais sans jamais lancer une offre officielle. Aujourd'hui, l'intérêt initial aurait complètement disparu.

Un autre candidat au rachat était le duo Nokia-Microsoft, peut-on lire dans The Wall Street Journal. Avec certains de ses modèles, Nokia est du reste déjà très proche des concepts BlackBerry classiques.

L'on ne connaît pas l'état actuel des négociations entre Nokia-Microsoft et Research In Motion, mais la direction du fabricant canadien de smartphones aurait indiqué ne pas vouloir vendre, avant que l'entreprise ne retrouve un peu de sérénité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires