Quant le 'phonebanking' fait place à l'e-banking

25/03/08 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Les Belges effectuent de moins en moins d'opérations bancaires par téléphone. Le 'phonebanking' devrait être remplacé par l''internetbanking'. Les banques ne promotionnent par conséquent plus le premier. Voilà ce qui ressort d'une enquête menée par l'agence de sondages d'opinions iVOX.

Les Belges effectuent de moins en moins d'opérations bancaires par téléphone. Le 'phonebanking' devrait être remplacé par l''internetbanking'. Les banques ne promotionnent par conséquent plus le premier. Voilà ce qui ressort d'une enquête menée par l'agence de sondages d'opinions iVOX.

Les résultats de l'enquête sont cités dans le journal De Tijd et confirmés par les grandes banques. L'an dernier, Fortis a enregistré un recul du nombre d'utilisateurs actifs du 'phonebanking' de plus d'un cinquième. Quant à Dexia, elle a vu le nombre de ce genre d'utilisateurs diminuer de 12,5 pour cent. Ce sont surtout les personnes ne surfant pas sur internet qui font encore appel à la possibilité d'effectuer leurs transactions bancaires de base au moyen du téléphone.

L'enquête révèle en outre que six Belges sur dix n'utilisent pas de carte Proton. Et que 14 pour cent des Belges de plus de 22 ans et financièrement autonomes ne disposent pas d'une assurance familiale.

Pour terminer, l'enquête indique aussi des différences régionales dans ce que les gens font de leur argent. C'est ainsi que les Flamands optent davantage pour les fonds de placement que les Wallons ou les Bruxellois.

Source: Belga

Vendredi prochain, vous en saurez plus à ce sujet en lisant le dossier 'banking & insurance' dans Data News.

Nos partenaires