Premiers mouvements dans l'internet des objets en Wallonie

11/06/14 à 16:30 - Mise à jour à 16:29

Source: Datanews

Frédéric Jourdain (déjà bien connu pour son rôle de directeur du cluster TIC wallon Infopôle) et Georges Luel (un ingénieur passionné d'électronique qui travaille à la STIB) s'associent pour créer Thingsplay.com, une première plateforme ouverte de gestion centralisée d'objets connectés.

Premiers mouvements dans l'internet des objets en Wallonie

Frédéric Jourdain (déjà bien connu pour son rôle de directeur du cluster TIC wallon Infopôle) et Georges Luel (un ingénieur passionné d'électronique qui travaille à la STIB) s'associent pour créer Thingsplay.com, une première plateforme ouverte de gestion centralisée d'objets connectés.

Un site communautaire voit également le jour pour favoriser les échanges entre "geeks" et développeurs qui veulent sauter dans le train de l'internet des objets.

Le MForum de l'AWT la semaine passée avait pour thème principal la "révolution en marche" de l'internet des objets (IOT). En préambule, Pascal Poty, en charge de la veille technologique à l'AWT, a rappelé que l'internet des objets se conjugue déjà au présent : dans le quartier de Regent Street à Londres (et sur le Meir d'Anvers), des dizaines de commerçants s'équipent déjà de petites bornes "beacon" pour communiquer sans fil vers les smartphones de clients et leur faire par exemple des offres personnalisées lors de leur passage en magasin.

En France, l'assureur Axa va également proposer à certains clients qui acceptent de se doter d'un capteur mesurant par exemple le rythme cardiaque ou la tension artérielle de bénéficier de chèques pour des soins préventifs. Au Luxembourg, la société de paiement Digicash, qui a déjà signé des contrats avec de grandes banques autant qu'avec des concessionnaires automobiles, expérimente aussi le paiement mobile via des capteurs beacon, parallèlement aux codes QR.

ThingsplayEt chez nous, certains veulent aussi prendre une longueur d'avance par rapport à un internet des objets qui, selon Gartner, connectera 26 milliards d'objets d'ici 2020. On sait qu'en 2008 déjà, le nombre d'objets connectés à l'internet a dépassé le nombre d'humains. "Les applications sont multiples : de la voiture connectée, au capteur d'humidité d'une plante au réglage thermostatique du chauffage central. Le défi est d'associer les objets connectés à un ensemble d'applications et de gérer le tout de façon cohérente," explique Frédéric Jourdain, qui quittera cet été ses fonctions de directeur d'Infopôle Cluster TIC pour se concentrer sur son nouveau "bébé". Il vient de cofonder HMI Products, un intégrateur IOT, dont la plateforme Thingsplay.com propose de gérer de façon centralisée différents profils d'utilisateurs et différents objets au sein d'une même maison ou entreprise. "Il s'agit d'une première solution end-to-end," affirme fièrement Frédéric Jourdain.

La plateforme est ouverte aux partenaires (développeurs, industriels ou simples passionnés) qui souhaitent intégrer leurs objets connectés. Des discussions sont par exemple en cours avec un installateur de piscines, qui souhaitent optimiser le filtrage de l'eau en fonction de la température extérieure. Un fabricant de poêles à pellets est également intéressé.

Un module de Thingsplay permet d'importer des données publiques "open data" (les prévisions météo par exemple) via des web services. Pour l'utilisateur final, le smartphone peut faire office de télécommande.

HMI Products propose déjà un "board", sorte de panneau de commande WiFi des objets connectés, à 50 euros pour les "geeks". Un boitier un peu plus robuste sera vendu 400 euros pour les industriels.

iot-community.comDans un pur but de sensibilisation et de partage des bonnes pratiques, Frédéric Jourdain a également annoncé la naissance de www.iot-community.com, qu'il verrait bien émerger comme la communauté des développeurs IOT en Europe.

En savoir plus sur:

Nos partenaires