Où sont passées les données de vol numériques de l'avion malais disparu?

12/03/14 à 13:26 - Mise à jour à 13:26

Source: Datanews

Pour résoudre le mystère de l'avion disparu de Malaysia Airlines, les enquêteurs devraient pouvoir mettre la main sur les données de vol numériques. Le hic, c'est que ces données ne sont stockées que dans une 'boîte noire' embarquée dans l'avion. Pourquoi ne sont-elles pas disponibles au sol?

Où sont passées les données de vol numériques de l'avion malais disparu?

© Belga

Les compagnies aériennes peuvent fournir continuellement à l'équipage à bord des avions des indications et des renseignements sur la direction suivie, sur les risques de sécurité possibles, sur de soudains changements météorologiques, etc. Pour leur part, les passagers bénéficient de films, séries et parfois même de programmes TV en direct et de la connexion wifi. Mais les données de vol en temps réel, qui sont vitales pour les enquêteurs en cas de besoin, comme c'est le cas avec le Boeing 777 malais disparu, ne sont stockées que dans ce qu'on appelle une 'boîte noire' embarquée. Les avions commerciaux doivent disposer de deux de ces boîtes à bord: un enregistreur des données de vol et un enregistreur vocal dans le cockpit. Ces boîtes présentent une couleur orange vif, afin de pouvoir être plus aisément retrouvées.

Pourquoi en cette ère de communication sans fil ces données ne sont-elles pas diffusées en temps réel? La technologie requise à cette fin existe - selon le Wall Street Journal, quelques centaines d'avions ont, dans le passé déjà, pu transmettre ces données en direct par satellite -, mais cela n'est pas largement accepté et appliqué.

Selon The Economic Times, il y a deux raisons à cela: la rareté des catastrophes aériennes et le coût élevé de l'établissement de davantage de connexions par satellite. Une étude de 2002 avait démontré qu'une compagnie aérienne américaine devrait dépenser 300 millions d'euros par an pour pouvoir diffuser toutes ses données de vol, peut-on lire dans BusinessWeek. En comparaison, la boîte noire surannée et limitée est capable de stocker de manière nettement plus économique une énorme quantité de données.

La question est la suivante: le recours à des équipes de chercheurs pour retrouver une boîte au beau milieu de l'océan s'avère-t-il tellement meilleur marché? La boîte noire semble en tout cas nécessiter une mise à jour.

Nos partenaires