Ordina accusée de fraude aux Pays-Bas

02/10/14 à 13:34 - Mise à jour à 13:34

Source: Datanews

L'entreprise ICT a fraudé en participant à des adjudications publiques. Ordina a notamment obtenu des informations sensibles qui lui ont donné une avance sur la concurrence.

Ordina accusée de fraude aux Pays-Bas

L'entreprise ICT a fraudé en participant à des adjudications publiques. Ordina a notamment obtenu des informations sensibles qui lui ont donné une avance sur la concurrence.

Voilà ce que dévoile un reportage de l'émission TV néerlandaise Zembla, qui sera diffusé ce soir sur la chaîne NPO 2. Les auteurs du reportage ont reçu une clé USB contenant des courriels internes et des plans, d'où ils déduisent que l'entreprise a fraudé entre 2005 et 2010 en matière d'adjudications publiques.

Pour un travail à réaliser à Rotterdam en 2009 notamment, Ordina s'est vu remettre un projet de devis de la part d'un fonctionnaire. Dans des documents internes, l'on apprend aussi que le fonctionnaire en question attendait un service en retour. L'entreprise n'avait à l'époque pourtant pas été retenue pour le travail en question.

Dans une autre affaire datant de 2006, une adjudication européenne avait été lancée à Rotterdam, mais plusieurs candidats - Cap, Logica et Ordina - décidèrent ensuite de se partager la commande. Un consultant avait été recruté pour examiner aussi une proposition du service d'immigration et de naturalisation néerlandais, mais cette personne était à cette époque également engagée par l'équipe s'occupant des adjudications pour ce service public, assez ironiquement d'ailleurs pour pouvoir prodiguer des conseils de manière impartiale.

Les services publics concernés ont entre-temps été informés des faits découverts. Un fonctionnaire de Rotterdam a ainsi déjà été suspendu de ses fonctions, et le service d'immigration examine dans quelle mesure le droit concurrentiel a été lésé.

En savoir plus sur:

Nos partenaires