Nous mangeons moins, mais nous jouons plus

14/05/09 à 07:00 - Mise à jour à 06:59

Source: Datanews

Le commerce semble lui aussi de plus en plus souffrir de la crise, à l'exception des... jeux.

Le commerce semble lui aussi de plus en plus souffrir de la crise, à l'exception des... jeux.

Que ce soit dans le secteur alimentaire ou non, Fedis, la fédération belge de la distribution, enregistre au premier trimestre de 2009 un ralentissement des ventes. Les secteurs audio et vidéo sont les plus touchés avec des reculs de respectivement 5,6 et 7,7 pour cent par rapport à la période correspondante de 2008.

Le secteur bricolage? Il régresse aussi! Le prêt-à-porter? Il se maintient. L'alimentation? Elle recule de 2,1 pour cent. Autrement dit, nous avons acheté 2,1 pour cent de produits alimentaires en moins qu'il y a un an. Fedis ne recense qu'une exception: les jeux électroniques. En pleine crise, ce secteur a en effet enregistré une hausse de 3 pour cent de son chiffre d'affaires. Moins de pain, mais plus de jeux donc!

Nos partenaires