Multiplicité des profils DBA chez KBC

07/02/07 à 00:00 - Mise à jour à 06/02/07 à 23:59

Source: Datanews

KBC emploie environ 50 administrateurs de bases de données (DBA) en Belgique. Ce qui frappe, c'est que dans ce groupe de collaborateurs, on trouve des profils relativement différents.

A en croire Peter Vankerkhoven, 'ICT resource manager' de KBC, il s'agit précisément de la principale évolution de ces dernières années. "A côté du DBA infrastructurel - disons le DBA classique, technique -, le profil du DBA applicatif est apparu, dit-il. C'est un DBA qui se trouve davantage du côté du développement." En outre, une spécialisation claire est née également au niveau plate-forme. KBC travaille avec IBM IMS et DB2 sur 'mainframe', mais aussi avec Oracle sur Unix et Linux, et avec Microsoft SQL Server pour Windows. KBC emploie environ 25 DBA applicatifs et 25 DBA infrastructures, dont - à chaque fois - 15 sur 'mainframe' et 10 sur les systèmes ouverts. "Les volumes et la complexité n'ont fait qu'augmenter au fil des ans, de sorte que le DBA a dû se spécialiser davantage." Le DBA applicatif constitue le lien entre le développeur d'application et le DBA infrastructurel. Il doit maîtriser l'aspect technique, tout en comprenant ce que le développeur veut atteindre. "Ce n'est manifestement pas une fonction de départ, estime Peter Vankerkhoven. Ce ne sont pas de purs techniciens, puisqu'ils ont clairement un rôle de conseiller." Pour le poste de DBA instrastructures, KBC engage avant tout des ingénieurs, à côté de titulaires de licence et de maîtrise en informatique. "Ils sont chargés de la configuration, du contrôle et de bien plus encore: ce sont les DBA qui se concentrent fondamentalement sur le matériel et le logiciel de la base de données. La rotation et l'encadrement de ces collaborateurs demeurent évidemment très importants, car la demande en DBA continue d'augmenter alors que l'offre reste plus ou moins stable."

Nos partenaires