Moins de contraintes pour les fournisseurs d'open wifi

16/02/15 à 12:53 - Mise à jour à 12:53

Source: Datanews

Les entreprises qui proposent internet sans fil à leurs clients, doivent pouvoir tracer ceux-ci, tout comme les opérateurs. C'est ce qui rend l'open wifi complexe, mais les règles vont être assouplies.

Moins de contraintes pour les fournisseurs d'open wifi

. © Belga

Quiconque propose un réseau d'hôtes dans son entreprise, doit, tout comme les opérateurs télécoms, répondre à un certain nombre d'obligations. C'est ainsi que les utilisateurs doivent être identifiables et que certaines données doivent être tenues à jour. Mais cela n'est pas évident et fait en sorte que les entreprises se passent de réseau ou mettent en oeuvre toute une procédure d'enregistrement. En outre, l'on ne sait pas très bien ce qui doit être tenu à jour.

Lors du Beltug Member Forum, l'association télécom a explicité plusieurs nouveaux accords conclus en concertation avec l'IBPT, la commission vie privée et la FCCU. Il ne s'agit actuellement encore que d'un concept provisoire, qui devrait cependant être publié ultérieurement cette semaine dans sa version définitive.

Les nouvelles règles stipulent que les fournisseurs qui veulent proposer l'open wifi au sein de leur entreprise, ne sont pas considérés comme des opérateurs et ce, à la condition que le signal ne sorte pas des murs de l'entreprise, sous peine de pouvoir théoriquement être abusé par des inconnus.

Bâtiments publics oui, festivals non

Ce qui s'avère particulièrementintéressant pour les pouvoirs publics, c'est que ces règles s'appliqueront aussi aux bâtiments publics tels que les maisons communales, bibliothèques et C.P.A.S. La seule exception concerne les bornes interactives publiques utilisables en dehors de la ville, où il convient donc d'établir la connexion via un login unique. Les nouvelles règles ne prennent pas non plus en compte les bornes temporaires mises en place lors de festivals par exemple.

En savoir plus sur:

Nos partenaires